Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2022 4 28 /04 /avril /2022 07:00

Je me demande si les directeurs de l'information des chaînes de télévision en général et des chaînes diffusées en continue sont conscients de leur responsabilité dans la banalisation d'idées nauséabondes véhiculées par la droite radicale.

On a assez parlé de ces cas aussi limites que celui de Pascal Praud pour ne pas y revenir. Le problème n'est pas Pascal Praud mais les dizaines de journalistes qui, comme lui, font d'abord passer leurs préférences politiques, leur parti-pris et leur message biaisé avant l'information. Ces gens-là font de la propagande, de la réclame, de la retape.. appelez cela comme vous voulez. En aucun cas ils ne sont dignes de leur profession ni ne respectent la déontologie de leur métier.

Ils ont le droit d'avoir des opinions ils n'ont pas celui de nous les imposer.

Si le lecteur du "Figaro" ou de "Libération" achète ce quotidien il attend d'être conforté dans sa croyance et dans ses idées. Si je suis social-démocrate je ne lirai qu'exceptionnellement "Valeurs actuelles". Si je vote pour Philippe Poutou il y a peu de chances que je sois abonné à "La Croix"  et ainsi de suite. Dès lors qu'un quotidien ou un magazine défend une ligne politique ses lecteurs l'achètent en connaissance de cause et savent que les articles qu'il contient ne le heurteront pas.

Radios et télévisions sont moins simples à appréhender parce que leur tonalité est plus diluée. D'aucuns voient en France Inter un repaire de "gauchistes" tandis que d'autres considèrent RTL comme une radio populiste et ultra-droitière. Europe 1, Radio-Classique et les autres ayant toutes un je ne sais quoi qui les fait figurer à droite ou à gauche de l'échiquier politique.

France Inter est loin d'être ce nid d'insoumis que déplorent ceux qui voient en la radio de chaîne publique une figure du mal. Si on prête l'oreille des économistes y défendent bec et ongles l'économie libérale et de marché peu compatible avec le "bolivarisme" des amis de Jean-Luc Mélenchon. Des amuseurs et des chroniqueurs sont certes "marqués à gauche" mais le ton de la station sise à la maison de la radio est assez libéral dans le sens anglais du terme.

Europe 1 ou RTL, elles, sont aussi situées à droite mais plus encore et le revendiquent. Ces radios diffusent bien de la politique mais peu car les jeux et le tout-venant éditorial est là pour générer de la publicité, leur seule raison d'être.

La télévision, même si elle est en perte de vitesse (ce qui reste à prouver) a cet objectif publicitaire mais conserve inconsciemment -en le trahissant- le concept de "voix de la France" qu'elle a eue dans les années 60 et au-delà.

L'idéologie y avance masquée, la manipulation également.

Il me semble que nous avons assisté, ces derniers mois, à une promotion à peine voilée des "idées" et des partis de la droite extrême par les grands médias du pays.. Pourquoi? j'imagine que c'est une question de gros sous. Avec la fille du fondateur du Front National les journaux vont vendre, les radios écoutées et les télévisions vont être regardés et la manne publicitaire gonfler comme jamais.

Dit comme ça cela paraît absurde. Pourtant le bourrage de crânes auquel on a assisté avec Zemmour, le pseudo changement de Marine Le Pen et tutti quanti a bel et bien existé.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages