Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 06:58

En ce mois d'août où le temps est incertain et la ville plus calme que jamais j'ai regardé tout récemment un documentaire diffusé sur LCP (la chaîne parlementaire) et consacré au dictateur italien Mussolini.
Le personnage ne m'a jamais intéressé et le peu que j'en avais lu ou vu m'avais éloigné de cette période peu reluisante de l'Italie.
Les images d'actualité qui le montraient dans son activité de dictateur m'ont stupéfié par une évidence: cet homme était grotesque.
Un petit poseur à la virilité caricaturale (qu'il passait sa vie à exalter en se mettant torse nu pour un oui ou un non) et aux attitudes ridicules. Il roulait des yeux, adoptait des mimiques théâtrales et modulait sa voix comme un comédien de quatrième plan.
Grotesque, ridicule, pathétique, certes mais ô combien nuisible. L'affaire de l'Ethiopie par exemple faisait taire le rire que le bouffon suscitait.
Un bouffon tragique qui a eu la fin dérisoire et honteuse qu'il méritait. Comment un peuple européen "adulte" a t'il pu confier sa destinée à un tel personnage? (vous me direz: "dans le même temps la France s'abîmait dans l'idolâtrerie d'un vieux maréchal gâteux" et vous n'aurez pas tort)

Peut-être que le temps qui a passé nous montre ce dictateur d'opérette tel que ses contemporains ne pouvaient le voir? Nos "grands hommes" actuels, de Sarkozy à Berlusconi feront peut-être se gondoler les foules dans 70 ans?

Le documentaire de LCP faisait l'aller-retour entre Mussolini et Hitler et, le moins que l'on puisse dire, est qu'il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. S'il n'était pas à l'origine de la seconde guerre mondiale et de ses 63 millions de morts, l'Allemand moustachu et sa voix rauque, ses discours stupides et simplistes, caricaturaux et horrifiques et son attitude de refoulé psychopathe feraient rire.

Autant Mussolini, dont le bilan est effroyable ne l'oublions pas, fait sourire par sa personnalité de dingo illuminé autant son comparse fait froid dans le dos parce qu'on sait la démence de ses idées et la détermination qu'il a mise à les appliquer.

Nous devrions régulièrement être informés des divagations et des comportements des dictateurs et apprentis dictateurs ce que ne font pas suffisamment les médias. Quand un Syrien, un Tchétchène ou un Ukrainien (ce sont des exemples) font du Mussolini il faut le montrer, et plutôt deux fois qu'une. Même si ça ne fait pas d'audience et que ça vend moins de Coca-Cola que Nagui ou Sophie Davant...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages