Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 07:00

La presse hexagonale s'y connaît à peu près comme moi en économie. Elle fustige (gauche) ou approuve la supposée "reprise en mains" de Canal+ par son propriétaire Vincent Bolloré.

Moyennant quoi elle court après le leurre.

Or c'est le privilège du propriétaire d'un média quelconque d'imposer une ligne politique et de s'y tenir. De Jimmy Goldsmith à l'Express à Serge Dassault au Figaro en passant par Bouygues à TF1 on n'a jamais vu un propriétaire de journaux se retirer sur son Aventin.

Comme ces propriétaires de magazines, de chaînes de télévision ou de quotidiens sont par définition des personnes riches elles poursuivent, en diversifiant leur participations et en investissant dans des métiers qui rapportent peu un but tout différent: gagner en influence, faire passer des messages et être stratégiquement au bon endroit.

Vincent Bolloré n'est pas vraiment naïf et les bénéfices de la chaîne Canal+ ne sont pas de nature à le faire rêver. A deux ans de la Présidentielle que son ami Nicolas Sarkozy pense pouvoir gagner il place "ses" gens et leur assigne une mission. Celle-ci n'a strictement rien à voir avec les audiences de la chaîne crée en un tour de passe-passe par François Mitterrand et cédée à son ami Rousselet (entourloupe passée comme une lettre à la poste à l'époque).

Pester contre la déprogrammation de marionnettes (!) ou la nomination d'un ami au service cinéma est totalement improductif. C'est même le signe que l'on ne comprend rien à rien et que les oeillères que l'on a sur les yeux sont particulièrement épaisses.

Bolloré fait ce qu'il veut sur "sa" chaîne.
Sa chaîne est une télévision commerciale à laquelle on accède en payant un abonnement. Un client mécontent peut se désabonner. Ceux qui paient le font en majeure partie pour voir du football et Bolloré n'a jamais menacé le foot.

Par contre avoir les marchés publics et les marchés internationaux grâce à l'influence des médias que l'on possède est primordial.

Croire qu'une chaîne de télévision puisse avoir un but culturel est une naïveté qu'un étudiant en école de journalisme perd le jour de la rentrée de la première année: voir des journalistes chevronnés de Liberation, Mediapart ou le Monde vitupérer contre Bolloré est pénible. Ils n'ont donc rien appris pendant les mandats présidentiels de F.Mitterrand, J.Chirac, N Sarkozy et F.Hollande?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages