Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 06:55

Toulouse est une grande ville. Pour qui dispose de temps et d'un minimum de curiosité il y a mille choses à faire et à voir et ce tout au long de l'année.
Le Museum d'Histoire Naturelle organise deux jeudis par mois des conférences baptisées "A la découverte des mondes" qui m'ont passionné pendant toute l'année. Celle de jeudi dernier portait sur "l'homme et l'animal, métamorphoses d'une relation" et elle était -par moments- éblouissante.

Parfois je me surprends à penser aux réunions d'entreprises, si bêtement ennuyeuses et qui empruntaient le même cérémonial du conférencier, du micro baladeur et des questions en fin d'exercice...

Les sujets abordés, comme le "pedigree" des conférenciers varie mais l'heure et demie passe si vite qu'on pense, nous spectateurs-auditeurs, que la fréquence serait portée à 3 voire 4 jeudis dans le mois sans que cela ne soit gênant!

Le 12 mai dernier, donc, les aspects de notre interactivité avec la gent animale étaient abordés sous l'angle pratique, philosophique, littéraire et scientifique. (l'horaire déborda quelque peu). Une des intervenante, Mme Vinciane Despret, fut non seulement intéressante mais pleine d'houmour et de répartie, capable d'aborder son sujet sous des angles différents et d'une modestie aussi rafraîchissante que sincère. Si j'ajoute que cette femme était belle et pleine de charme vous avez compris qu'il a presque fallu me mettre à la porte de l'hémicycle en fin de conférence!!!

j'ai dis "presque". Le moment le plus pénible dans ces conférences est celui où l'assistance, béotienne et n'ayant peur de rien, pose ses questions.
Ca ne rate jamais! on a droit au raseur qui a une thèse à faire passer (ce jeudi la lutte entre Darwinistes et Créationnistes dont il était, naturellement), à la personne qui a lu un livre (ou vu une émission de télévision), qui n'a pas tout compris et en répète stupidement les grandes lignes et enfin à l'élève de l'intervenant venu(e) là pour entrer dans les bonnes grâces de son professeur.

Ce moment (avec le gag du micro qui siffle ou ne fonctionne pas) excepté les conférences sont à la fois enrichissantes et préconisatrices d'ouvrages pour compléter nos connaissances.
Le tout dans un cadre plaisant et au milieu d'un public qui fait un effort... que demander de plus?

Partager cet article

Repost0

commentaires