Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 07:00

Deux poids deux mesures: on va plus retenir une bourde somme toute vénielle (je parle de Copé et de son prix du pain au chocolat) que sur des scandales autrement révoltants. L'entrée en Libye et la déstabilisation du pays, l'exécution de Kadhafi (sans doute pour éviter qu'il révèle des "dons") passe par pertes et profits mais pas la bourde du maire de Meaux.

L'opinion publique, souvent aidée en cela par une presse peu regardante, retient souvent des choses anecdotiques pour oublier celles qui le sont beaucoup moins.

Les notes de taxi de la présidente de l'INA feront scandale tandis que les différents "fromages" permettant à Papy Jack Lang de vivre sur un grand pied, accumulant les fonctions honorifiques et rémunératrices sans rapport avec ses maigres compétences et sans tenir compte de son âge passeront comme lettres à la poste.

On assiste, juppémania oblige, au retour sur le devant de la scène de l'ancien ministre des finances Hervé Gaymard qui fut contraint à la démission lorsqu'on apprit que le contribuable payait l'appartement de fonction pour lui, sa femme et leurs huit enfants tandis qu'eux touchaient les loyers de leur appartement personnel qu'ils avaient mis à la location. Qui le rappellera?

En réalité c'est lorsque les faits reprochés sont symboliques qu'ils interpellent l'opinion. Quand le conseiller élyséen fait cirer ses chaussures au palais, quand le coiffeur de François Hollande (coiffeur dont le talent, à ce qu'il me semble, est éminemment suspect si l'on s'en tient au résultat) est payé 5000€ par mois, et donc quand un membre de l'élite se trompe sur un chiffre qui concerne la vie quotidienne des Français (prix du pain, du transport public, du journal, de l'essence, du péage.....) "ça" ne passe pas.

Copé, déjà carbonisé par différentes affaires beaucoup plus graves (son amitié avec Ziad Takkiedine, immortalisée par la photo d'icelui dans la piscine du marchand d'armes, ses amitiés suspectes avec les dirigeants de Bygmalion et les tricheries industrielles privant Fillon du secrétariat général de l'UMP) le sera sans doute définitivement parce qu'il a donné un prix imbécile pour une viennoiserie...

Fabius est passé à côté de sa carrière non pas à cause de l'affaire du Rainbow Warrior, du "trouble" à la réception de Jaruselski par Mitterrand, de la haine qui l'a opposé à Jospin ou des millions gagnés au jeu par son fils mais parce qu'il n'a pas accepté que Chirac le traite de roquet un jour d'octobre 1985. Son vrai visage -celui que l'opinion gardera- s'était démasqué plus franchement ce jour là et sa morgue et sa haine se retournèrent contre lui. 

C'est ce visage là  qui ne passe pas que ces scandales traquent. le cynisme et le mépris.

Les exemples sont légion de ces moments de vérité qui valent à certain(e)s un purgatoire hélas jamais définitif. Jean-François Kahn parlant de "troussage de domestique" à propos de Strauss-Kahn à New York, Sophie de Menthon, pour la même affaire déclarant à la radio que c'était la meilleure chose qui pouvait arriver à Nafissatou Diallo, Copé (encore lui!) disant off the record "que 5000€ par mois est un salaire de minables" l'ont prouvé en revenant malgré des casseroles plutôt bruyantes.
Le contraste avec le salarié moyen qui paie toute sa carrière le mot de trop, la réflexion maladroite ou les relations conflictuelles avec le protégé de la direction n'en est que plus violent.
Lorsqu'on est licencié, le plus souvent, on retrouve tardivement un job et il est moins bien payé. Allez demander à jack Lang si son niveau de vie a diminué....

Voilà pourquoi, symboliquement, ces histoires de pains au chocolat révèlent -par le bruit que l'on fait autour- leur puissance d'évocation de l'abime qui existe entre les "élites" (qui incluent les sportifs, les acteurs, les gens de la mode, du luxe, les politiques) et la population du pays qui sait que la chocolatine n'est pas à 10 ou 15 centimes mais à dix fois plus.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires