Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 07:00

Il me suffit d'entendre la critique dithyrambique, parsemée de soupirs de jouissance et de superlatifs pour comprendre qu'il faut passer au large du film d'Aki Kaurismäki.

Je connais ces engouements pour des films dingos et ennuyeux qui, parce que les spectateurs normaux les fuient éblouissent la critique intellectuelle qui n'aime rien tant que les auteurs maudits et les films non-regardables.
Jean-Luc Godard a fait plus de cinquante ans de carrière sur ce snobisme là.

On se souvient, même si un milliard d'images, d'informations et de "buzz" sont passés par là depuis qu'aux Oscars 2017 le meilleur film a été quelques secondes "La La Land" avant d'être "Moonlight". Vraie erreur d'enveloppe? rattrapage in extremis d'un film remarquable? volonté d'envoyer un message à Trump ("Moonlight est TOUT ce que ne peut pas comprendre Trump et son électorat, je dis bien tout.)

Moins j'en dirai sur ce film meilleur ce sera. Par contre le conseiller est le minimum que je puisse faire. Si, au début, la caméra s'essaie (en vain) d'être virtuose pour nous mettre à la place de l'enfant noir qui sera le sujet du film cette (mauvaise) idée de départ sera bien vite oubliée.
J'évacue les deux ou trois critiques pour, ensuite, souligner le bon et le très bon. La bande originale est de qualité mais pourquoi, oui, pourquoi, avoir interrompu le "Laudate dominum" des Vêpres solennelles au premier quart? et ce d'autant plus que le petit groupe d'enfants noirs qui joue et se dispute pendant que ce chant superbe est diffusé "colle" parfaitement, après une ou deux secondes d'adaptation, aux images.

Rien à dire sur les 3 comédiens qui incarnent Chiron, le personnage principal du film. Ils sont exceptionnels et on n'oubliera pas de sitôt la montagne de muscles et les dents en or de l'adulte. Ni son regard ni ses silences.

D'ailleurs il n'y a que des compliments à faire sur la distribution de "Moonlight". C'est un film où tout le monde est parfait et crédible. Une partition pourtant difficile.

L'histoire est aussi intéressante et bien traitée. On y croit et on est partie prenante contre ou avec la méchanceté, la colère, la tristesse, le dégoût, la pitié, la violence et tous les autres sentiments que le traitement de cette histoire fait naître.

C'est assurément un film difficile et singulier qu'on ne va pas voir comme "Les visteurs3". Mais on en sort ébloui comme après la lecture d'un beau livre, la vision d'une belle exposition ou l'écoute d'un beau disque.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires