Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 07:00

Le show business mondial n'est pas avare de ces gloires frelatées qui font une, quatre, dix voire vingt saisons et ce malgré un manque total de charisme et,osons le dire, de talent.

Je pense à des sommités comme Lady Gaga, Sylvester Stallone, Arnold Schwartznegger, Marion Cotillard, Mylène Farmer, Louane, Cyril Hanouna et tant d'autres.

Je dis, à tort, qu'ils n'ont aucun talent: si! leur immense talent consiste a faire croire qu'ils en possèdent un et à vivre de ce faux-semblant.

Prenez Sylvester Stallone. Que restera t'il des 5 ou 6 "Rocky" et "Rambo"? ce fast-cinema, comme il existe des fast-food exploite un filon mais n'est pas regardable d'une saison à l'autre.

Qui serait capable de citer 10 titres valables de Lady gaga ou de Mylène Farmer? je n'ai pas dit de titres connus ou archi-diffusés mais valables..

Et ainsi de suite.

On pouvait ne pas aimer un imposteur comme Rod Stewart, un manipulateur comme David Bowie ou un acteur inégal comme Michael Caine. Il n'empêche: ils ont enregistré ou tourné des pépites et entre eux et une Lady Gaga il y a toute la différence entre des personnalités artistiques compliquées et des objets médiatiques artificiels.

Chez nous on peut presque dater la dissolution presque totale de son talent par Serge Gainsbourg du jour où il a fait le guignol devant des paras à Strasbourg (1978). Après cela plus on le voyait moins il y avait de bonnes raisons à cela.

Sa notoriété était inversement proportionnelle à la qualité de sa production. C'était devenu, en France, l'archétype de ces "bons clients" que les médias adorent parce qu'ils font le show à eux tout seul. Investissement minimum, rentabilité maximum! le jackpot.

Et mon exemple n'est pas très bon parce que Gainsbourg a eu du talent, et beaucoup de talent, disons entre 1967 et 1975. Dommage qu'il ait ensuite fallu le voir le galvauder jusqu'à l'anéantir.

Quand on voit qu'il suffit d'avoir un gros cul (j'ai pas dit Q.I) pour être mondialement connue (je pense à cette américaine si vulgaire) on ne s'étonne pas de ces "carrières" de personnes dont on n'aurait pas voulu comme doublure lumière de Bette Davis (Cotillard) ou pour animer une convention de chauffeurs poids lourds (Hanouna).

Le monde est ainsi fait; Guillaume Musso et Marc Levy vendent plus de livres que José Saramago et on citera plus facilement "Terminator" que "l'affaire Ciceron". Ca a toujours été comme cela et ça le restera.

A nous de ne pas être dupe de ces fausses-valeurs qui ne nous méritent pas!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article

commentaires