Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 07:00

Bénéficiant de temps libre non compté dû à des insomnies persistantes, elles-mêmes dues au décalage horaire je me retrouve en pleine nuit avec, devant moi, de vastes plages horaires à meubler.
Pas question de me faire plaisir avec de la nourriture: j'ai péniblement perdu 3 ou 4 kilos que je ne souhaite pas récupérer.
Il y a bien les épisodes de "Louie" mais bon...

Alors va pour LCP, la télévision parlementaire. Ce lundi 2H00 du matin diffusion d'un film documentaire consacré à Eva Braun, la compagne d'Hitler. Suivi, comme de juste, par un débat à 4 plus un animateur.

J'ai déjà aperçu cet animateur; une sorte de pivert entre deux âges, stupide et normalisé. Son "dada", hier soir, était de parler "d'histoire d'amour" entre le dictateur et la bécasse.

Son insistance à tout analyser à cette aune était parfaitement grotesque.

Les invités maintenant. Il y avait là un trublion qui avait écrit un livre sur la maîtresse du dément (dans lequel il se mettait à la place d'Eva Braun, si j'ai bien compris...) et une pièce de théâtre sur la même personne. On frôlait la monomanie!

Deux historiens, un homme une femme allemande, étaient d'accord pour dire qu'Eva Braun n'était pas (seulement) l'oie blanche qu'on présente depuis plus de soixante-dix ans mais une intime de la machine nazie dont elle ne pouvait ignorer les exactions, les horreurs et la violence. Tous les deux pensaient qu'elle avait sinon influencé du moins contribué à convaincre Hitler de continuer la guerre alors que tout était déjà perdu et qu'elle militait (sa mort en témoigne) pour que le III ème Reich se termine en apocalypse de violence et de chaos.

Alors c'est vrai, les films (souvent en couleurs) et les photos qu'elle a réalisés montraient une femme assez légère pour ne pas dire idiote qui minaudait pendant que le Moloch dévorait des vies humaines par centaines de mille. Les deux sont possible; Eva Braun devait être une écervelée nazie convaincue pour qui la mort et la destruction de l'Allemagne et des Juifs ne représentait pas grand chose. Sa passion pour le plus effroyable être humain que la terre ait supportée n'en reste pas moins impardonnable et dérisoire.

Vouloir en faire du "Gala" comme le présentateur aussi.

Hitler, n'en déplaise à nos contemporains, n'est ni Bachar Al Assad, ni Kadhafi ni Trump. Ce fut une calamité phénoménale dont la seule existence raya 60 millions de vies de cette terre par sa seule responsabilité. C'est dire si l'on se fiche des sentiments qu'il éprouvait pour la petite dinde qui dansait pour lui sur le balcon du Berghof....

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article

commentaires