Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 07:00
Plongée dans le passéPlongée dans le passé

Notre pays a le rare talent de conserver des vestiges de l'organisation du passé parallèlement à des aspects bien compris de la modernité.
C'est la manière positive de dire et voir les choses.

Prenez les lignes "secondaires" de chemin de fer... A Mont de Marsan le tableau d'affichage de la gare SNCF indiquait une dizaine de départs, tous se faisant en car et 1 seul, un Bordeaux-Mont de Marsan en train.
La gare a été restaurée mais donne encore un sentiment de vétusté et d'abandon: voies rouillées, vieux matériels et absence de caténaire. On sent que le train est effacé et qu'il ne reviendra plus.

A Condom, dans le Gers il n'y a plus de train depuis des lustres. Mais il y a un service de cars qui dépose les (rares) passagers à Agen ou à Auch en une petite heure (45 km environ). La "gare routière" est une survivance d'une époque révolue: la "préposée" (qui ne vend pas de billets de train ni de billets de car ne possède qu'un dépliant horaire et ne peut donc en donner aux éventuels demandeurs) elle a dû voir passer les trains à vapeur et la désaffection du réseau ferré du Gers. Elle avoue ses 71 ans et est absolument unique: drôle, un accent à couper au couteau et une mémoire encyclopédique. De l'humour à revendre et pas dupe non plus. Elle est un vestige d'une époque où le "service public" signifiait qu'on essayait de rendre service au public. Son bureau est vieillot, sale (mais elle fait tout pour que cela ne se voit pas) et ouvert à des horaires idiots.
La chaise de l'ex collègue, dépendant de la SNCF, reste bêtement vide depuis que le poste a été supprimé.

Le car est moderne, climatisé mais fait des arrêts dans des endroits où seule des vaches pourraient avoir l'idée de circuler.
Le train, Auch-Toulouse, est un TER qui met plus d'une heure pour faire son parcours vu qu'il s'arrête lui aussi partout. Pendant tout le trajet la porte des toilettes claque très bruyamment sans que quiconque puisse l'en empêcher.

Même le train qui traverse la Corse entre le Nord et le Sud est plus reluisant. Sur le ticket est indiqué ce que je coûte en équivalent carbone ou une connerie de ce type. Les convois diesel que nous croisons (la voie n'est plus unique depuis peu!) recrachent une fumée qui ferait frémir un écologiste réel et non encarté.

3 heures pour faire 146 km. "A nous de vous faire aimer le train" disait un slogan: c'est réussi!

Quand on n'est pas pressé ces transports ne manquent pas de charme, il faut le reconnaître. Les passagers du car comme ceux du train méritent d'être observés..

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages