Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 07:00

L'émotion du moment et une certaine forme de hiérarchisation de l'information font que certains évènements absolument insignifiants prennent plus de place que d'autres infiniment plus lourds de conséquences pour l'humanité toute entière.
Le transfert d'un club espagnol à un club parisien d'un footballeur a ainsi occulté l'invraisemblable "conversation" entre Donald Trump et le premier ministre Australien et surtout la bassesse et la vulgarité de cette calamité de Président.

On dirait que tout le monde s'y est fait et en rirait presque. Le successeur d'Obama menace clairement la paix du monde et son impréparation à la mission comme sa personnalité psychotique sont extrêmement dangereuses.

Mais nous glosons sur le transfert d'un tapeur de ba-balle et sur le "génie" de Mlle Jeanne Moreau.

Le "bras de fer" sur fond de testostérone réchauffée que se livrent le même Trump et le leader de Corée du Nord devrait plus nous inquiéter. Me semble t'il.

La réunification de l'Allemagne sous les auspices de Helmut Kohl, de Mikhaïl Gorbatchev et du Président George Bush (père) était évoquée longuement dans un documentaire américain diffusé à 5H du matin le samedi 5 sur la chaîne Histoire. (toujours mes insomnies...). Incroyables ce que nous avons été mal informés à l'époque lorsque ce n'était pas de la désinformation pure. L'effroyable pollution de l'Allemagne de l'Est a ainsi été minimisée voire cachée aux opinions publiques de l'époque. Le quadrillage généralisé et l'espionnage systématique de la population par l'insoutenable police politique du régime de l'Est, la STASI, a été caché et, encore aujourd'hui, il y a des personnes qui parlent de la RDA comme d'un pays "normal" alors que c'était une dictature impitoyable, ubuesque, sinistre et inefficace économiquement.

Les mêmes ("Le Monde" en premier lieu) continuent de cuisiner les mêmes plats rances avec une information calibrée pour respecter les partis pris et les positions de ses ayants droits (et lecteurs).

Il n'empêche: notre devoir de citoyens éclairés est de ne pas se limiter à la bouillie pré-digérée de l'information-spectacle et anodine. Les moyens ne manquent pas, il suffit de s'y atteler.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires