Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 07:00

Toute notre époque est dans les détails, je me répète. Ainsi la réédition, en livre de poche de l'excellent livre de Laurent Binet "HHhH" est, en elle-même un condensé des travers de notre époque.
L'affiche du film qui a été tirée de ce "roman" sert de couverture au livre de poche. La tête de profil du SS haut gradé n'évoque en rien Reinhard Heydrich dont le livre raconte les principaux "faits d'armes" et la préparation puis l'attentat qui lui a coûté la vie en mai 1942 à Prague.

Vous avez noté que j'ai parlé du mois de mai 1942. Naturellement la photo montre des nazis enfoncés jusqu'aux genoux dans la neige. Logique, quand tu nous tiens.

D'ailleurs le personnage qui occupe les trois quarts de l'image de couverture du livre ressemble à ces personnages masculins hyper-virils des jeux vidéos. Encore un contresens.

Un petit sous titre nous précise que le livre de laurent Binet, "HHhH" a été couronné du "Prix Goncourt du Premier Roman". Le livre est une reconstitution pointilleuse d'un fait historique mais le voilà qualifié de roman. C'est absurde!

J'avais déjà vu des films et lu des choses sur l'assassinat de Heydrich qui fut un des plus immondes salauds de la seconde guerre mondiale qui, pourtant, n'en fut pas avare. Comme le dit Binet dans son livre la différence entre lui et disons Göring, Himmler, Borman et tant d'autres est qu'il était intelligent, travailleur et déterminé.

Les scrupules, l'Humanité et la notion de Bien et de Mal ne l'effleuraient même pas.

C'est lui qui mit en oeuvre "la Solution Finale de la Question Juive" (le meurtre systématique de tous les juifs, par balles puis de manière industrielle par les gaz de tous les juifs d'Europe que les Allemands pourraient trouver, 11 millions de personnes condamnées, 6 millions effectivement exterminées, mise au point d'un service de renseignement, de police, d'espionnage et de contrainte d'une efficacité absolue et occupation sanglante et ultra-répressive de la République Tchèque après démantèlement de la Tchécoslovaquie).

Le "roman" en question raconte la sélection puis la formation et l'envoi à Prague par la résistance et le Gouvernement Tchèque en exil d'une équipe de parachutistes chargée de tuer la "bête Blonde" (surnom admiratif que donnaient les Allemands à Heydrich) et l'exécution elle-même ainsi que les effroyables représailles qui s'abattirent sur des innocents.

Mon avion (n')avait (qu') une heure et demie de retard hier (EZY 4029 15H05 Orly Ouest) et, plutôt que la presse paresseuse et de mauvaise humeur j'ai préféré acheter et relire ce livre qui m'avait plu. L'auteur y avance en expliquant sa démarche, ses doutes, ses craintes, son sentiment et ses pensées. (C'est cela qui lui aura valu de voir son livre qualifié de "Roman"?!?)

Je vous le recommande...


 

Partager cet article

Repost0

commentaires