Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 07:00
11 sept 201711 sept 2017
11 sept 201711 sept 2017

11 sept 2017

Lundi 11 septembre j'ai entendu à un moment que le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, était à Toulouse et qu'il serait à l'Hôtel de Ville, le fameux Capitole vers midi.
N'ayant rien à faire de particulier et poussé par la curiosité je suis allé sur place dans l'espoir un peu midinette de le "voir en vrai".

J'ai donc enfilé ma veste "Fillon" (matelassée et siglée "Cyrillus") et vingt minutes après la décision me voilà au pied de l'Opéra de Toulouse où attendaient l'arrivée du chef de l'Etat, les "huiles" locales, le maire Moudenc, la députée PS, le chef de file EM et quellques inconnus qui ignoraient l'être.

Incroyable la vanité et le ridicule des "élus" qui se poussent du coude pour avoir l'air plus importants qu'ils ne le sont. Boudiné dans un costume manifestement pas taillé par Arny's Jean-Luc Moudenc l'avait rehaussé d'une ceinture tricolore avec pompons qui soulignait sa ressemblance avec Achille Talon. Il aurait dansé sur les mains pour qu'on fasse attention à lui..

Le cortège présidentiel, saturé de gardes du corps patibulaires fit son apparition et le 8ème Président de la Vème sortit de la voiture du milieu.
Bien que sa suite (j'allais écrire sa cour) le lui déconseille il s'est approché des barrières, souriant et heureux, manifestement à l'aise dans sa fonction et satisfait de la remplir.
Après quelques "selfies" auquel il s'est prêté de bonne grâce il a entrepris de serrer des mains et saluer les spectateurs dont j'étais. Face à lui.

J'ai compris que ma position allait me mettre face à lui et une violente idée m'a traversé l'esprit: lui dire quelque chose d'intelligent.

Emmanuel Macron arrive, me serre la main, me regarde en face et je lui dis une banalité qui dément les milliers d'articles que j'ai lus de son élévation, l'intérêt que j'ai porté au processus électoral présidentiel et législatif et ses 3 premiers mois de présidence.
Il est resté suffisamment de temps devant moi pour que je dise quelque chose qui ait du sens.

Pas intimidé (il n'est pas intimidant), juste sec.

Occasion perdue.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages