Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 07:00

Les "éléments de langage" sont réellement en train de pourrir la communication tant ils sont utilisés partout.
récemment le départ (in)volontaire de Philippot du Front National nous en valu quelques beaux et gratinés.
Le décès de la mère Bettencourt a été salué par une salve de copié/collé et tous ceux qui en ont parlé ont qualifié la momie de "femme la plus riche du monde".
Cette façon qu'ont les perroquets des médias de répéter servilement ce qui a été concocté pour eux dans les officines des partis ou par des publicitaires est proprement stupéfiante.
Ces gens-là ont-ils une fierté? une conscience professionnelle?

Venons-en à ce qui est le vrai sujet de ce post du mardi 26 septembre: le fait que nous ne devrions pas lever un sourcil lorsqu'on nous annonce le décès de la mère Bettencourt.
En quoi le décès de cette femme nous concerne t'il? en quoi devrait-il nous intéresser?

Comme ses semblables du classement "Forbes" elle a vécu sur une autre planète et emmagasinait en une journée ce qu'aucun d'entre nous ne gagnera en toute une vie. Le capitalisme financier, ce n'est ni du marxisme ni de la jalousie de le constater encore et toujours, enrichit jusqu'à l'écoeurement celles et ceux qui ont une importante mise de départ.

Comme nous ne sommes plus à l'époque de la charité démonstrative la veuve l'Oréal préférait donner ses millions au gigolo mondain Banier et à des partis politiques de droite pour que le premier s'achète des immeubles dans les beaux quartiers et pour que les seconds fassent la politique qui convient le mieux au groupe cosmétique dont elle avait hérité.

Y a t'il en France à l'heure du décès de la vieille dame une seule personne qui éprouve ne serait-ce qu'une peine fugace? pas son dragon de fille qui l'a "reprise en main" de peur de voir quelques millions lui échapper, pas la nouvelle génération qui a déjà des jetons de présence dans tous les groupes qui comptent, pas les politiques qui cherchent déjà d'autres mécènes discrets et peu regardants, pas le public enfin qui a d'autres chats à fouetter et pas les moyens de la défunte pour les y aider...

Alors, je le redemande, pourquoi, oui pourquoi, nous informer de ce décès?

il faudrait que, dans les rédactions, une réflexion soit faite sur ce qui peut et doit intéresser l'honnête homme et que d'eux-mêmes les journalistes cessent de faire de l'information avec rien.

On n'en prend pas le chemin avec les chaînes "tout-info" qui font leur miel du néant. Et qui tiennent l'antenne avec rien dit par personne pendant des journées entières.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages