Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 07:00

(Critique dédiée à N*** V***)

 

Je me souviens qu'à la maison, autrefois, la variété et singulièrement la variété Française était honnie et donc bannie. Je n'étais pas le dernier à imposer une censure sévère à toutes les émissions de "variétoches" qui allaient de Guy Lux à Maritie et Gilbert Carpentier en passant par les soirées pot-au-feu de Michel Drucker, les niaiseries de Jean-Pierre Foucault et les crétineries de Patrick Sabatier.
Trop jeune alors, je le confesse, je n'adhérais pas non plus aux déviants comme Denise Glaser et Jean-Christophe Averty.

Je n'ai, dans ce domaine, pas beaucoup évolué et la variété de  langue Française, à peu de choses près, me donne de l'urticaire.

Je viens de dire que je n'ai pas évolué mais la variété Française n'a pas connu de bouleversement ni de révolution culturelle non plus: si quelques Sheila ou Michèle Torr sont enfin réduites au silence c'est pour laisser la place à Louane ou à Vianney. Autant dire passer du nul au nul 2.0.

Je ne cite pas Vianney et Louane au hasard: ils étaient, jeudi 4 janvier, les têtes d'affiches d'une émission bien ringarde, bien Franchouille animée par Lou Ravi, alias Garou, et au générique de laquelle on trouvait Julien Clerc (oecuménque et sans aspérités), Robert Charlebois (aussi fripé qu'ennuyé d'être là), Nolwenn Leroy (décorative), Patrick Fiori (le 1% handicapé certainement), un comique pas drôle et chantant affreusement mal (François Xavier Demaison) et un idiot qui n'était pas décoratif,, chantait mal, n'était pas drôle, avait des aspérités et qui est resté toute la soirée (je ne connais pas son nom) qui était diffusée à grands renforts d'annonces et de teasers.

Ce n'était pas mauvais, c'était pire. Tous ces concurrents narcissiques et angoissés jouaient l'amitié éternelle en massacrant des chansons allant de "Hou, la menteuse" à  "My way" (on voit avec ces deux titres -presque choisis au hasard!- l'ambition de la chose) et l'ambiance "grande famille de la chanson".

Les paillettes ont été remplacées par les LED et le talent par une bienveillance surjouée. Louane (un supplice pour tympans) et Nolwenn en rajoutaient, elles, dans le jeu de la "bonne copine, talentueuse et jolie". C'était à peu de choses près, les rôles que tenaient Jane Manson et Joelle autrefois tandis que Garou est ses potes remplaçaient Sardou, Delpech, Sacha Distel, Le Luron sans oublier Julien Clerc et Charlebois déjà présents à l'époque.

C'est mauvais, c'est inintéressant, ça n'apporte rien, on se sent perdre du temps et c'est régressif. La télévision dans ce qu'elle a de plus inutile et dégradante.

J'imagine que ça a fait un record d'audience, surtout quand Julien Doré a chanté avec ses poteaux son hymne à l'intelligence: "Coco Caline". Personnellement je n'ai rien trouvé de positif à dire sur cette émission dont la créativité avoisinait le néant.

PS: une version "faux-cul" pour celles et ceux qui n'aiment pas la critique négative:

jeudi 4 janvier France2 a diffusé une émission de variétés Françaises animées par Garou et recevant ce qu'il y a de mieux actuellement: Vianney, Nolwenn Leroy, l'adorable et talentueuse Louane, le subtil François-Xavier Demaison, le toujours excellent Patrick Fiori et, cerises sur le gâteau, offrait sur un plateau la présence de l'immense Julien Clerc et celle de Robert Charlebois, content d'être là et de chanter encore et toujours "Lindbergh".
Je prendrais garde d'oublier "une pastille" (il est filmé, das les conditions du direct mais il n'est pas là) de julien Doré qui a envoûté le public avec son refrain subtil et sucré "Coco Caline"

Ces merveilleux chanteurs ont offert à un public conquis et ayant des fourmis dans les jambes des versions à donner le frisson de "Quelque chose de Tenessee", "Ne me quitte pas" et "Hou la menteuse" absolument renversantes de beauté et de grâce.

La variété Française est à son apogée et a toujours été un des points forts de la télévision hexagonale. Elle s'est profondément renouvelée et l'émission de ce jeudi le prouvait avec éclat.

Partager cet article

Repost0

commentaires