Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 07:00
Montreal (mars 18)
Montreal (mars 18)
Montreal (mars 18)
Montreal (mars 18)

Montreal (mars 18)

Comme Robert Charlebois "je reviendrai à Montréal" et cette perspective m'enchante. C'est la ville où vit mon fils et  elle m'a immédiatement, dès la première visite, semblé faite pour lui.

Il y règne une frénésie douce qui m'est apparue comme un mix parfait de l'Amérique et de l'Europe: une circulation dense, certes, mais "civilisée": les camions prioritaires sont presque discrets, les motos absentes et la circulation pourrait être qualifiée de reposante. Les piétons traversent quand le signal le leur permet tandis que la signalisation sert vraiment à quelque chose. Pour un Français c'est étonnant et agréable.

Les véhicules, climat oblige, y sont à la fois beaux et fonctionnels. Pour l'amateur de grosses cylindrées et de 4X4 vraiment "tout-terrain" il y en a profusion dans les rues.
Rues dans lesquelles les trottoirs sont larges et non-encombrés, sur lesquelles on ne risque la collision ni avec des trottinettes, ni avec des rollers, ni avec des planchistes ni avec des scooters, des vélos ou des motos. J'ajoute qu'il y a des pistes cyclables partout et, cela n'a rien à voir mais est à noter, des jardins publics en grand nombre.
La ville de Montréal est très verte les 4 ou 5 mois pendant lesquels la neige et la glace ne se l'approprient pas!

Les magasins sont des enseignes, le plus souvent, que l'on découvre sur place. Bien entendu il y a les McDonald's, le Apple store et quelques autres que l'on voit à Moscou comme à Rome mais il y a aussi des magasins, des boutiques, des restaurants aux noms si typiques que l'on est dépaysé rien qu'en les lisant: "Tim Hortons", "Allô mon Coco"; "ma grosse truie chérie" (authentique!) et même "poutineville"..

Les rues sont immenses et quadrillent la ville: il n'est pas rare de passer devant une maison portant le numéro 2297 comme le coiffeur "Les Barbiers.com" qui est à ce numéro, avenue du Mont Royal. Cette avenue, outre sa longueur phénoménale, offre en plus la surprise d'être coupée par une voie de chemin de fer privée qui oblige à faire un immense détour pour aller du début à la fin.

Elle est, tout comme Masson, St Denis et d'autres, l'artère commerçante par excellence, la Rue Sainte-Catherine étant la principale, un pôle touristique formidable avec toutes sortes de magasins et restaurants. Nous avons dégusté, sur Mont-Royal (l'avenue, pas le Parc) un "Bimimbap" dans un restaurant Coréen digne de ceux que j'avais adoré à Séoul. (N°300 je crois...)

Je devrais parler du Marché Talon (Jean, pas Achille) ou Atwater (mais il y en a d'autres et tout aussi beaux et fournis), du "vieux port", du square Victoria, du quartier MgGill-Berri-Uqam, du Musée d'art contemporain, de celui de l'holocauste, des expositions temporaires (Chagall en juin dernier), des installations olympiques, des nombreuses piscines de quartier, de l'accueil si gentil, de la "douceur de vivre", de l'accent, de la simplicités des habitants de la ville, de la profusion de libraires et de disquaires (un plus phénoménal pour moi qui ne me console pas de leur raréfaction), des terrasses, de la neige, de la ville sous la ville...

Il y aurait des pages et des pages à écrire sans épuiser le sujet. le mieux est encore d'y aller ou d'y retourner!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages