Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 07:00

Sommets du kitsch, spectacle amusant, ringardise assumée, soirée décomplexée l'Eurovision est tout cela et pire encore.

Je crois que c'est la toute première fois que je le regarde, quasiment en totalité et que j'y ai pris du plaisir.

Il y en a pour tous les (mauvais) goûts et le rire est omniprésent parce qu'on sent bien que l'amusement passe avant tout le reste. Les chansons sont souvent ineptes et les chorégraphies ringardes mais chacune ne dure que 4 minutes et les efforts pour être sinon originaux du moins différents sont visibles et audibles. A cet égard la candidate d'Israël était parfaitement en osmose avec le concept: un look improbable, une chorégraphie particulière et une chanson (dont il a été dit que les paroles avaient du sens) parfaitement hideuse.

La compétition est compliquée et certains pays sont sélectionnés et d'autres pas tandis qu'il faut accepter Israël et l'Australie comme pays "européens" (ou je n'ai rien compris ou "Eurovision" concerne l'Europe).

Animée par l'inoxydable Stéphane Bern (pontifiant ici comme ailleurs), un chanteur à voix de femme et le "couturier" Gaultier plus une ex-candidate histoire d'avoir une femme, l'émission de la soirée a été du remplissage bébête mais pas insupportable. Bern a tout de même osé: "la régie sent la testostérone ce soir"!!!!

On se prend au jeu, on trouve des qualités à un chanteur ou une chanteuse qui n'en possède aucune, même chose pour des chansons moches et répétitives, c'est la loi du genre. Comme le chauvinisme invétéré des commentateurs et leur mauvaise foi.

Comme souvent je crois, la France a envoyé, pour la représenter, un sommet de cucuterie médiocre. Un couple gentillet et propre sur lui. En guitariste lui était crédible comme Hollande en Président de la république et elle en chanteuse comme Natacha Polony en femme sympathique. Tous les deux sont bien braves mais leur chanson ne vaut pas tripette et leur "danse" moins encore. Ils y croient, ils se ramassent. J'allais écrire: "comme d'habitude".

Finalement c'est la chanson la plus tocarde et la plus kitsch qui gagne et c'est bien normal.

Le "spectacle" est interminable, le calcul des  points semble ne jamais s'achever et soudain c'est fait, "le gagnant est...". On part se coucher un peu honteux d'avoir, en conscience, regardé une daube en se promettant que plus jamais.

Oui, plus jamais.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages