Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2018 4 31 /05 /mai /2018 07:00

Naturellement il y a des "clans" et les affinités se font surtout par les années de naissance.

On ne peut nier non plus que certains sont très généreux et d'autres vraiment pingres ni que certains aident et se donnent du mal, à apporter des chaises et des tables tandis que d'autres se contentent de s'asseoir et de picorer quand tout a été installé.

De la même manière il est difficile de nier que la conversation, parfois, vole au ras des parties communes mais qu'importe, échanger des vraies phrases avec quelqu'un que l'on ne rencontre ordinairement que dans l'ascenseur est un plaisir qu'il serait dommage de bouder.

Découvrir le bébé qu'on a entrevu cet hiver dans sa poussette, les nouveaux qui viennent de s'installer ou profiter de ce "repas des voisins" pour saluer ceux qui déménagent sont des moments sympathiques.

La vie de l'immeuble, de la propriété ou de la résidence va son rythme et le repas convivial et bon enfant qui s'est instauré fin-mai, tous les ans depuis 8 années est le plus souvent une réussite.

Le parking extérieur, côté Garonne, est abrité du vent (mais pas du vent d'Autan qui heureusement n'a jamais fait le 13 ème à table!) et permet de s'étaler. Les personnes qu'on croise le jour du repas ont la couleur du ciel en tête et se le disent.
On les a prévenus avec de jolies affichettes participatives. Évidemment certains ont laissé libre cours à leur humour (!) en inscrivant 600 convives ou en laissant un commentaire incompréhensible aux non-initiés.

Le soir dit une sorte de colonne de fourmis installe chaises, pliants, tabourets, nappes colorées, assiettes et couverts en plastique et, bien entendu, les plats et tartes que tout le monde se partagera lorsque le mystérieux signal des agapes sera envoyé.

Pour le moment on picore une olive ici, un cake aux pistaches là. Les gobelets se remplissent (Tariquet blanc pour la majorité, jus de tomates ou de fruits pour les autres). Peu d'enfants entre 4 et 16 ans: le résidence abrite surtout des jeunes ou des vieux couples. Et un certain nombre de femmes seules. De grandes voyageuses toujours entre deux avions et deux pays lointains.

Je mentirais en disant que je n'ai pas pensé aux "pots" du travail et en taisant ce que la conversation a parfois de convenu (les charges, le syndic, les "incivilités", le bruit.....) mais c'est égal, ce moment estival est bien agréable et donne aux relations de voisinage le coup de vernis bienvenu.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires