Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 07:00
Mc71

Mc71

J'ai lu en biais l'énorme biographie de Paul McCartney par Philip Norman. Comparée aux vingt ou trente précédentes celle-là est moins laudative. On sent que l'auteur "en a sous le pied" et qu'il s'impose le silence. De temps en temps il laisse son stylo écrire des choses qui ne "vont pas dans le cadre" et montrent au fan que le bassiste gaucher est parfois moins sympathique qu'il y paraît, au lecteur lambda que la star mondiale a ses casseroles.

... comme tout le monde allais-je écrire.

Comme McCartney est assez inattaquable dans son art qui, je ne l'apprend à personne n'est ni la course automobile ni le tricot c'est dans sa relation à l'argent, à la "concurrence", aux autres, aux substances prohibées et en affaires que l'on voit apparaître quelqu'un de dur et de moins gentillet qu'escompté.

En plus de 60 ans de vie publique, à la tête d'une fortune considérable, adulé dans le monde entier, anobli même, on en connaît finalement peu qui auraient gardé la tête froide.

Mais de savoir que ce "veggy" impitoyable qui refuse qu'un journaliste portant des chaussures en cuir (= provenance animale) l'interviewe faisait venir à Londres ses pizzas préférées de New-York par Concorde est déstabilisant: c'est donc ça être richissime?

Ses rapports avec son personnel comme avec ses musiciens témoignent souvent, selon Philip Norman, d'un cœur froid et à tout le moins d'un manque de reconnaissance à des personnes qui, souvent, se sont mises en quatre pendant des années pour lui être agréables. Parmi eux Denny Laine, l'autre membre de son second groupe ("Wings") est de bonne composition...

Norman cite nombre de personnes qui gravitent un moment autour de lui et disparaissent du jour au lendemain, par caprice royal.

L'autre aspect peu engageant de sa personnalité, et cela semble en être un élément constitutif, est son radinisme. McCartney est un des hommes les plus riches du show-business mais il n'en a jamais assez. Ce côté là écorne aussi un peu la légende.

Reste l'auteur-commpositeur de "Here, there and everywhere", "Got to get you into my life", "hey Jude", "Let it be", "Get back", "Things we said today", "Maybe I'm amazed", "Uncle Albert/Admiral Halsey", "Tug of War", "No more lonely night", "The song we were singing", "1985", "With a little luck" et tant d'autres...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages