Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 07:00

La période "Disco" a été constituée de tout et de n'importe quoi. Elle n'a pas manqué de faire la part belle à une soupe indigeste qui a monstrueusement mal vieilli. Elle a aussi permis l'éclosion de réels talents qui ont accompagné, voir devancé le rouleau compresseur industriel du disque (à l'époque vinyl) pour qui tout était bon pour vendre des tombereaux de ritournelles ineptes entourées de musiques primaires où la batterie faisait office de cache-misère en étant mixée en avant.

Synthétiseurs et basse-batterie remplaçaient d'ailleurs les groupes de rock classiques qui avaient été démodés d'un coup entre la vague punk et le boumboum-boum du disco. A l'exception notable des Bee-Gees (bande originale du film "Saturday Night Fever") qui réussirent enfin la colonisation de la planète avec ce rythme assez peu digne.

De "Boney M" en "Silver Convention" en passant par "Patrick Hernandez" la variété internationale s'enflamma pour des produits calibrés et à durée limitée. La France, comme d'habitude, prit le mouvement en marche et l'attaqua par le bout le plus ringard. Le disco était laid et tocard, en Hexagonie il fut immonde et ringard. De Cloclo à Dalida les pires s'y mirent...

De cette mode musicale les Rolling Stones faisaient "Miss You" tandis que nous en étions à Sheila chantant (mal) "I'm singing in the rain"....

Tout n'est donc pas à jeter dans cette "musique" et dans la mode qui l'accompagna. J'écoutais récemment Donna Summer qui fut l'une des grandes prêtresses du culte. Si la musique a effectivement pris un énorme coup de vieux on entend qu'elle savait chanter et qu'elle essayait, de 1977 à 1980, de se renouveler et de se diversifier. C'est le haut du panier d'un genre qui a été au bout de sa lancée et s'est achevé dans la farce. Summer, elle, a donné ses lettres de noblesse à cette musique en la faisant bien et en chantant dignement des textes stupides mais pas plus que la chanson universelle depuis les troubadours jusqu'aux rappeurs.

"Now I need You" ou sa reprise en version (très) longue de "Mac Arthur Park" ne sont pas honteux, loin de là.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages