Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2019 4 28 /02 /février /2019 07:00

Le prix du mètre-carré étant ce qu'il est à Toulouse (cher mais très abordable par rapport à Paris) et les conditions légales d'extorsion de fond par les syndics d'immeubles et autres malfaisants étant ce qu'elles sont nous n'avons pas assez de rangement pour ce que j'ai accumulé.

Pour faire plus de fric le promoteur a transformé en "box" fermés les selliers qui figuraient sur les plans d'origine.

Puisque je suis dans la plainte signalons, même si cela n'a rien à voir avec le sujet, que les places de  stationnement, extérieures ou couvertes seraient, avec leur accès, parfaites si tout le monde roulait en Zoé Renault. En Clio ou C3 c'est déjà du sport de prendre la rampe...tant elle est étroite et raide.

le plan de circulation, dans l'immeuble, a été conçu soit par un dément soit par un bourreau: des portes successives se condamnent l'une l'autre, des balcons fuient et des ascenseurs font un bruit terrifiant et auquel personne n'a pu apporter de solution et j'en oublie.

Mais revenons au manque de rangement. Je garde des livres, des disques, des trucs depuis des années et j'ai aussi une bibliothèque tournante, une table de vigne, quelques objets de décoration chinés ici ou là, de la vaisselle et des souvenirs que, faute de place, j'ai entreposés dans un box dans une tour réservée à cet usage. Il y a toujours quelqu'un qui s'adapte et vous vend le "truc" dont vous avez grand besoin.

Cher le truc, sinon ce ne serait pas drôle. J'ai donc loué un "box" chez un garde-meuble cheap.

Au bout de 3 ans pleins la location de location du box rend onéreux le service et fait se poser la question du bien fondé de payer 100€ (assurance comprise) tous les mois pour des "pouilleries" qui s’abiment doucement. Les livres, par exemple, jaunissent et leur couverture se défraichit. 

Alors j'ai pris la décision de commencer à vider le box. A trier son contenu et même à en jeter une partie. J'ai sélectionné quelques cartons de livres pour les revendre, d'autres pour les déposer dans les "boîtes à lire" du quartier et enfin d'autres pour les conserver à l'appartement.

Je me retrouve avec plus de choses que je ne l'imaginais et une incertitude de plus en plus marquée sur ce qu'il convient d'en faire. Invariablement je stoppe alors mon travail, je referme le box en me disant que "j'ai avancé" et fait "du bon boulot". Je fuis le box un jour ou deux et... c'est reparti.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages