Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 07:00

Mon titre: "Qui rencontre t'on au Salon du Livre" appelle cette réponse: "les mêmes bovidés qu'au Salon de l'Agriculture avec en plus des vachers cousus d'or"!

Notre burlesque époque, il faut le reconnaître, n'est jamais en panne d'inspiration lorsqu'il s'agit de soutirer de l'argent au consommateur.
Notre pays, le constat a été fait, lit de moins en moins et le livre ne se vend que dans des marché de "niches" (Best-sellers, livres universitaires, bandes dessinées...) On est donc à la recherche de "coups" qui engendreront des réflexes d'achats chez le public.
L'édition fonctionne toujours sur les livres écrits par des "people" (ou leurs nègres) et ce dans tous les domaines. La mère du gendarme héroïque, la cousine de Ben Laden ou une chanteuse des années 70 trouvera bien plus facilement un éditeur qu'une personne faisant des Recherches sur les rétrovirus. On peut le déplorer mais on n'y changera rien.
Les éditeurs ne cherchent ni un Balzac des temps modernes ni un Hugo, ils se contentent de Houellebecq et de Nothomb. A époque étriquée ses littérateurs étriqués.

Donc, dans cette recherche effrénée de la vente de milliers d'exemplaires, le monde de l'édition répond par des méthodes de supermarché ou par des calculs dignes de l'entertainment industriel: aux "tuches 3" répond le 3ème ou pire des Riad Satouff. Ca marche; pourquoi s'en priver?

Et si ça ne suffit pas on organise un "salon du livre", sorte de rayon livres de vedettes de supermarché ou Drucker et Nikkos Aliagas viennent signer leur bouse. Ils coûtent plus cher que les légumes hors sol de chez Leclerc mais quand on aime on ne compte pas.

La belle affaire! aller payer au prix fixe le dernier Michel Cymès (son 987ème) dédicacé!!! le livre de souvenirs d'une godiche de la téléréalité ou celui d'un footballeur has-been de 26 ans!!!

Et ça marche. Comme le salon de l'agriculture, une imposture frôlant la forfaiture, le salon du livre draine des foules extatiques, fières d'avoir rencontré "en vrai" Cyrille Lignac ou Marion Game.

Je ne m'étonne plus guère que ce public là plébiscite les films formatés aux USA, les rappeurs au QI de bigorneau, les politiciens frelatés et la télé-poubelle. Ils n'ont que ce qu'ils méritent.

Il y a, dans la démocratie, des forces cachées qui luttent contre tout ce qui élève l'homme. Plus il est con mieux c'est pour eux et leurs desseins. A leur décharge il faut reconnaître qu'une grande partie des peuples ne demande qu'à s'abrutir entre autres par la culture de masse.

(et pardon pour cette expression de mauvaise humeur).

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages