Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2019 5 29 /03 /mars /2019 07:00

Je dois être "légitimiste": j'ai souffert de la terrible fin de présidence de François Hollande et vécu comme une honte personnelle qu'il ne puisse même se représenter.
J'ai même fini par avoir des pensées presque amènes pour Nicolas Sarkozy en me disant que tant de haine conjuguée devait fatalement venir de jaloux mesquins.

Pour Emmanuel Macron mes œillères me laissaient penser à un quinquennat brillamment ouvert et à un homme attaqué de toutes parts par des médiocres d'autant plus acharnés à le démolir qu'il les surplombe d'un univers.

Hélas, de Bénalla en Collomb force est de constater que Macron est en train de sombrer et que sa présidence sera juste comparable aux deux qui l'ont précédées.

De gilets jaunes en démission de Hulot, de Castaner en Griveaux, de Charybde en Scylla notre jeune Président, victime du "syndrome du Titanic" sombre implacablement.

Certes il résiste, allume des contre-feux, débat et s'agite... l'autorité de "Manu" n'est plus.

Au suivant! (et qu'on ne me dise pas qu'une femme réussirait mieux: penchons-nous sur l'année à Matignon d'Edith Cresson, regardons aujourd'hui Theresa May et la chancelière Allemande).

Partager cet article

Repost0

commentaires