Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 07:00

Il est gentil Allain Bougrain-Dubourg. Ses combats pour les causes animales sont respectables et il aurait pu avoir l'aura d'un Nicolas Hulot. Malgré son cheveu sur la langue et son côté boy-scout (ou grâce à eux?) c'est un homme qui a été celui de Brigitte Bardot pendant 7 ans et celui de Jane Manson et le père de sa fille. Chapeau bas.

C'est dire qu'il ne se limite pas à la cause de la "galinette cendrée"* même si c'est l'image qu'il me donne: un homme capable de s'émouvoir aux larmes sur la disparition presque effective de la tourterelle des bois. Je ne ris ni ne me moque mais en ce moment où l'Algérie joue son avenir, ou la France est empêtrée dans une crise de confiance qui peut déboucher sur le drame; la tourterelle des bois et son extinction possible me semblent des préoccupations presque surréalistes.

Et pourtant, à y songer, la question animale est une des plus importantes à laquelle l'homme doit réfléchir et apporter des solutions. Domestiques ou sauvages ils font partie de l'univers et leur maltraitance, qu'elle soit volontaire (animaux de laboratoires, de boucherie) ou pas (réduction des forêts, extension des terres cultivées) condamne aussi l'humanité. L'exemple accablant des abeilles le démontre.

Il ne s'agit pas de s'émouvoir artificiellement sur l'ours blanc qui se déplace sur une mer en dégel mais de voir et comprendre que notre rapport avec les animaux est vicié et doit être repensé.

En sommes nous capables? je l'espère mais ai des doutes: notre façon de traiter les autres humains est hélas douloureusement parlante.

 

* race d'oiseaux inventée (mais plausible) par les Inconnus dans un sketch hilarant sur la chasse et les chasseurs.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires