Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 07:00

Vous me direz que je ne suis pas obligé de l'écouter, ni la radio  ni l'émission. Je veux parler des "Chemins de la Philosophie" diffusée sur France Culture. C'était le quatrième volet consacré à "Salo, les 120 jours de Sodome", film INSOUTENABLE de Pier Paolo Pasolini (1975) qui occupait la station réputée intelligente de Radio France.

Lundi 3 juin 2019 l'animatrice, Adèle Van Reeth, avec des réserves et d'authentiques précautions interrogeait Hervé Joubert-Laurencin, professeur en études cinématographiques à l'université de Paris Nanterre, codirecteur du département des arts du spectacle et de l'unité de recherches "HAR", traducteur et spécialiste de l’œuvre de Pier Paolo Pasolini. Un de ces "illuminés" (c'est mon opinion) qui consacre sa vie entière à des personnages assez répugnants mais en "intellectualisant" absolument tout de son sujet.

Je ne suis pas pour la censure, de ce film comme de n'importe quel autre et estime que le film existe et doit continuer d'exister.  De même je n'ai jamais compris l'engouement d'une certaine intelligentsia pour le Marquis de Sade et ses œuvres mais considérerait dommageable qu'elles soient inaccessibles.

La trilogie des cinglés incompréhensibles, Roland Barthes, Philippe Sollers et Jacques Lacan ayant décrété qu'ils étaient, à grand renfort de phrases obscures, de concept fumeux et d'arguments fallacieux les seuls habilités, avec l'éditeur Pauvert, de dire -éventuellement- du mal du "divin" marquis mais surtout de le recouvrir de fleurs; il est malaisé, sinon impossible, d'aborder ce sujet sans prendre d'extrêmes précautions verbales. Comme Pasolini bénéficie de cette même passion obscure et verbeuse on comprendra que Pasolini adoptant Sade égale prodige pour initiés.

Ce Marquis dont les textes sont souvent mortellement ennuyeux et l'expression non d'une sexualité "libérée" mais un florilège de passions noires et de perversions psychiatriques... que l'on trouve, le monde est bien fait, dans "Salo" qui est "le" film le plus abject que j'aie jamais vu. D'ailleurs il fait partie de ceux pour qui j'ai quitté la salle.

France Culture a trouvé quelqu'un capable  de discourir pendant 45 minutes sur cet objet filmé répulsif montre que son élitisme culturel reste son point d'ancrage.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages