Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 07:00

Le langage télévisuel s'est enrichi (si j'ose dire) d'un nouveau tic, d'un nouveau truc, bref d'un nouveau toc. Il succède à celui de "la caméra cachée" qui a longtemps pollué le moindre documentaire.

De quoi s'agit-il? de surprendre l'instant où la personne interviewée fond en larmes et de traquer ce moment -qui peut être long et mettre mal à l'aise- le plus longtemps possible.

On interroge quelqu'un sur sa maladie, sur le décès d'un proche, sur la perte d'un être aimé et voilà les larmes prêtes à couler. Sur le gril, on essaie de les retenir mais en vain. On a la voix qui se brise, le teint devient rouge, la voix chevrotante mais on résiste et on repart. Cette scènette, parfaitement maîtrisée et immuable se voit quasi quotidiennement.

L'animateur console, une fois la séquence entière enregistrée, et ces mots de réconfort masquent mal la joie d'avoir ces quelques minutes de caméra-vérité qui feront la séquence "émotion" de l'émission.

L'idéal est que le passage à vide soit rapide, inopiné et sincère. Après on passe à autre chose et on revient aux ricanements, autre passage obligé de toute émission depuis que les codes de la télé-réalité ont envahi les écrans.

Partager cet article

Repost0

commentaires