Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2019 2 02 /07 /juillet /2019 07:00

Parmi toutes les calamités qui menacent les ruches (le frelon asiatique et le "Gaucho" de Bayer n'étant que deux des principaux fléaux dus à l'Homme auxquels sont confrontées les abeilles) il en est un qui est  encore à l'état de menace mortelle.
Une conférence à laquelle j'ai assisté et consacrée à ces périls que doivent affronter les abeilles a indiqué que, pour le moment, celui qui plane sur les ruches est un petit insecte (rappel: les abeilles sont aussi des insectes), le "petit coléoptère des ruches", c'est son nom, est un ravageur qui menace la totalité de l'apiculture Française. Pour le moment il est présent dans le sud de l'Italie et pas au-delà.

Cette coccinelle rustique se nourrit de couvain, de miel et de pain d'abeilles Il détruit cadres et ruches et entraîne une fermentation du miel qui le rend impropre à la consommation.

La conférencière nous a expliqué que des apprentis sorciers, pas forcément mal intentionnés commandent sur Internet des reines en provenance de pays telle l'Argentine pour avoir des ruches productives plus longtemps. (les reines d'autres continents hibernent avant ou après les nôtres de ce fait on recueille le miel plus tôt ou plus tardivement) au risque d'introduire des maladies plus ou moins dangereuses dans des ruches incapables de se défendre contre des périls inconnus.

Et voilà à l’œuvre  le syndrome des conquistadors qui non seulement pillaient le nouveau continent mais, en plus, introduisaient  par leur seule présence, des virus inconnus et donc potentiellement mortels contre lesquels les populations autochtones ne pouvaient se défendre.

Car, mais c'est un autre débat, on peut acheter absolument tout sur le net et, donc, même des reines abeilles fécondes. Et que personne ne peut contraindre des apprentis sorciers à un minimum de réflexion.

La facilité avec laquelle nous nous déplaçons, l'appât du gain, l'inconscience de certains et le réchauffement climatique peuvent se conjuguer pour entraîner des catastrophes dont, c'est un exemple entre mille, les abeilles sont des victimes désignées au risque de la disparition.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages