Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2019 4 04 /07 /juillet /2019 07:00

J'ai, en ce moment de commémoration du septennat inachevé de Georges Pompidou (1969-1974) regardé sur "Replay" un étonnant documentaire sur les Présidents de la République et l'art. Du Général tout a été dit quant il a été rappelé qu'il a choisi André Malraux comme "responsable des affaires culturelles" parce qu'il admirait l'écrivain classique qu'il comptait comme majeur au XX ème siècle. La littérature tenait alors le haut du pavé.

Son successeur élu, Pompidou, était un fin connaisseur et un collectionneur souvent inspiré. Ses deux faits d'armes les plus connus sont la décoration moderne de 3 pièces de l'Elysée par Pierre Paulin et... la création du Musée d'Art Moderne qui porte son nom. Esthète épris de poésie et de culture on a appris qu'il avait cosigné un dessin avec Jean Tinguely et qu'il avait fait remplacer un portrait de Colbert par une peinture de Soulages dans son bureau...

...Pas exactement les "goûts" de Giscard qui, on l'a dit et redit dans ce document, étaient classiques et bourgeois. Une savoureuse anecdote nous est racontée par la femme de Paulin qui nous explique qu'à peine arrivé à l'Élysée l'Auvergnat demanda le démontage des pièces décorées en contemporain (surprenantes mais belles au vu des documents montrés) pour rétablir le côté dorures et boiseries dans lesquelles le financier se sentait à l'aise. Comme l'artiste avait manifesté sa mauvaise humeur au "monarque" celui-ci répondit par un contrôle fiscal dans les 15 jours.

Son seul fait d'armes en matière de culture fut de faire transformer une gare en musée. Maigre bilan. Et l’exégète auto-proclamé de Maupassant n'a jamais compris que les Français l'aient congédié!

Mitterrand, on s'en souvient, voulait marquer son passage à la présidence pour deux mandats complets. L'Opéra Bastille, la Pyramide de la Cour du Louvre, les Colonnes de Buren, la Grande Bibliothèque et Jack Lang furent ses principales réalisations. Ne nous cachons pas que sa principale réussite artistique fut la mise en scène de lui-même pendant 14 ans.

De Chirac il nous a été rappelé que l'homme se targuait de ne pas lire et d'aimer la musique militaire tout en étant un spécialiste des arts primordiaux ou premiers ainsi qu'un passionné de poésie. Je n'ai pas tout à fait compris l'utilité de se faire passer pour un inculte lorsqu'on est le contraire, malgré les explications de Mme Aubanel.

On arrive au néant absolu qui est conjointement constitué par la culture personnelle et par les initiatives dans le domaine de la culture par le président Sarkozy qui n'hésitait pas à dire qu'il admirait Marc Levy non comme écrivain mais comme gros vendeur de livres. Lui parler d'Opéra, de peinture ou de cinéma (de films sans jean Reno) était inutile avant que Carla Bruni reprenne un peu les choses en main et efface les stigmates trop visibles du béotien.

Quant à Hollande il avait trop à faire pour imprimer sa marque dans la culture.

Le Podcast devrait vous permettre une séance de rattrapage afin de visionner ce passionnant documentaire qui montrait combien notre pays est singulier en souhaitant avoir des présidents cultivés à sa tête.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages