Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 07:00

Ainsi donc il suffit qu'un demeuré au Q.I de bigorneau, naturellement encarté au RN (ex-Front national) agresse stupidement une femme voilée parce qu'elle est voilée pour que le pays entier, comme commotionné, ne parle plus que de ça.

Ah! ils doivent rire les terroristes, les Djihadistes et autres Islamistes: nous leur offrons les visages successifs ou simultanés de la peur, de l'affolement, de la lâcheté et, car ce n'était pas suffisant, de l'idiotie.

Nos euphémisations ("loup solitaire", "radicalisé", "antécédents psychiatriques" doivent faire se gondoler les émules de Ben Laden: nous réagissons exactement comme ils le souhaitent, comme ils l'espèrent.

A ceux qui se transforment en bloc de haine, compacte et inébranlable, répondent ceux qui trouveraient des excuses au conducteur du camion de Nice. Car il y en a: Il suffit de voir les affiches et les autocollants réclamant la libération de G.I.Abdallah partout à Toulouse.

La France réagit (sur-réagit devrais-je écrire) et se déchire à belle dents devant l'ennemi qui n'en demandait pas tant.

Les 4 ou 5 jours d'hystérie médiatique collective à propos de cette histoire de maman voilée qui accompagnait une sortie scolaire ont dépassé tout ce qui avait précédé. On en a moins fait, proportionnellement, pour de vrais attentats.

Je ne sais si je l'ai déjà dit mais notre pays me fait penser à ces fourmilières qu'on voit parfois en forêt: on agite l'intérieur avec un bâton et c'est l'effervescence. On revient une heure après tout est redevenu calme. Sauf que nous, Gaulois indomptables, passons de Dupont de Ligonès en affaire du voile avec la même excitation psychotique.

Partager cet article

Repost0

commentaires