Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 07:00

Sur France Inter j'ai entendu une critique très positive d'une "mini-série" diffusée sur Arte le soir même et intitulée "Mytho". Celui ou celle qui en parlait en a dit tellement de bien que j'ai vaguement enregistré quelques informations concernant ce film de télévision à épisodes.
Et tout en premier qu'il était interprété par Marina Hands, actrice que je n'ai jamais vue dans un film indigne, bien au contraire.

Le scénario, tel qu'il était résumé, donnait envie de voir la série: une femme maltraitée dans la vie par son mari infidèle, son patron macho et méprisant, ses enfants à problèmes, un père excentrique et j'en passe, dit qu'elle a une tumeur ce qui change l'attitude de tout le monde à son égard.

France Inter s'est gardé de préciser qu'elle était partenaire de la série (en aurait-elle dit autant de bien si cela n'avait pas été le cas?)

Au passage je rappelle que Marina Hands est la fille de (l'excellente comédienne Lumila Mickaël et Mathieu Demy, (qui joue très mal son mari) est le fils de Jacques Demy et d'Agnès Varda.... (cf mon blog de mercredi 9).

J'ai regardé les 2 premiers épisodes de "Mytho": c'est très mauvais. Marina Hands n'arrive pas à sauver ce naufrage où tous les poncifs branchés sont répertoriés: le fils gay, le père obsédé, la très jeune enfant perturbée, la pharmacienne chinoise nympho, le patron épouvantable, la maison bordélique "mais sympa", le jardin entretenu et la zone pavillonnaire à l'américaine.

Ca se veut caustique et déjanté c'est au contraire forcé et ça tombe à plat. Mathieu Demy, du haut de son mètre vingt cinq est crédible en bourreau des cœurs comme Ovidie le serait en Sainte Bernadette. Rarement un comédien aura à ce point été à côté d'un rôle.

De scènes forcées (celle où son mec la demande en mariage au micro du supermarché) en scènes ratées (le camion à pizza) rien ne va et au bout d'une heure j'ai abandonné.

Ce n'était pourtant pas la gallinacée folle Eva Bettan qui avait fait la critique laudative de ce navet en 6 tranches!

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires