Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 07:00
Séance de rattrapage: "Lion" film de cinéma produit par MrWeinstein himself.

Illusion volontaire? lorsque le film "Lion" est sorti je me suis auto-persuadé qu'un fauve figurait sur l'affiche et en ai très hâtivement conclu qu'il s'agissait d'une histoire gnan-gnan d'amitié entre le Roi des animaux et un très jeune enfant. Seconde conclusion qui s'imposait: éviter le film qui devait être du lacrymal à tendance Disney.

Séance de rattrapage jeudi 3 octobre, la chaîne de télévision - robinet à publicités M6 diffusait le film et ma femme voulait le voir (elle s'est endormie dès le générique).

La société du satyre Weinstein produisait le film. Le chat et moi sommes restés à le regarder. Il aura fallu plus de 1H30 de film et deux interminables coupures de pubs pour apprendre, en cours de générique de fin pourquoi le film s'appelle "Lion" alors qu'on n'en voit pas la queue d'un. Certes Nicole Kidman possède une crinière rousse mais elle tient plus du caniche que du grand fauve.

L'histoire est basée sur un fait divers réel: un petit garçon Indien se perd dans une gare, monte dans un train qui l'éloigne de plus de mille cinq cent kilomètres de chez lui, il est approché par des monstres qui veulent le prostituer, leur échappe, est interné dans un orphelinat d'où il sort pour être adopté par un riche couple d'Australiens vivant en Tasmanie. Devenu adulte il se démène avec "Google Map" pour déterminer sa ville d'origine, son nom et pour retrouver sa famille.

Comme le film doit durer le temps règlementaire le héros adulte a une relation douloureuse (et ennuyeuse!) avec une beauté brune incroyablement (c'est de la fiction!) patiente et compréhensive*.

Patients aussi, et humanistes et gentils les parents qui ont adopté un autre enfant Indien parfaitement insupportable. Comme il est mentalement perturbé, la direction du casting a choisi l'Indien le plus laid de toutes les agences d'artistes comédiens. Il ressemble à une boule de pétanque velue.

Nicole Kidman pleure artistiquement des larmes glycérinées. Elle endure avec courage et abnégation les avanies que lui font subir l'adopté-toqué et l'adopté-à-problèmes. C'est beau comme l'antique!

Allons droit au but! le premier adopté retrouvera sa maman Hindoue qui le reconnaîtra malgré sa barbe qu'il n'avait pas quand elle l'a vu pour la dernière fois. les deux mamans deviendront amies, le fils prodigue ne sera plus pénible, le père restera effacé et Google Map est une belle chose...

Et la traduction du nom du héros, Saroo est "Lion". Voilà pour le titre. (j'ai cru que c'étaient les barres chocolatées Lion qui sponsorisaient le long-métrage, M6 oblige).

Je comprenais presque que Weinstein ait d'autres occupations pendant le tournage!

 

* Il semblerait que les jeunes femmes que fréquentait H.Weinstein possédaient souvent ces deux qualités...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages