Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 07:00

A plusieurs reprises J'ai regardé l'un des trois films consacré à la mutinerie du Bounty. Je dirais même, si ce terme n'était pas galvaudé et usé jusqu'à la garde que cette histoire est "culte" pour moi. Entendez par là qu'avec celle du "Batavia" cette affaire maritime hors norme me passionne et me fait rêver...

Depuis la version Hollywoodienne avec Clark Gable et Charles Laughton, (1935) à celle de 1984 avec Mel Gibson et Anthony Hopkins en passant par celle avec l'inoubliable duo Marlon Brando et Trevor Howard les deux marins de sa Majesté Fletcher Christian (le révolté) et le capitaine Bligh (le commandant inflexible) l'histoire de cette mutinerie a -plutôt bien- inspiré le cinéma.

La rivalité entre les deux personnages que beaucoup sinon tout oppose est un ressort dramatique efficace. Interpréter le sévère mais juste capitaine Bligh n'est donné qu'aux meilleurs. Curieusement, alors que la mutinerie est en elle même une décision désastreuse et son accomplissement une folie le héros de ces films est Christian interprété par trois des plus beaux et charismatiques acteurs américains.
(ou assimilés).

La tension du voyage à bord de la Bounty, les sévices corporels et la discipline de fer imposés par Bligh et la rébellion sont éminemment dramatiques. L'opposition des caractères et l'inéluctable affrontement vers lequel ils sont conduits constitue le puissant ressort de cette histoire vraie.

La durée du voyage à bord du voilier, les atermoiements du lieutenant Fletcher Christian et l'épisode du retour à Tahiti ne sont que des péripéties de remplissage mais ils restent plaisants et indispensables à la dramaturgie..

Les films laissent en suspens en ne s'y attardant pas l'équipée hallucinante de la chaloupe mise à la mer avec Bligh et 19 marins et officiers qui lui sont restés fidèles. On sait qu'au prix d'une traversée hallucinante et d'une résistance aux épreuves surhumaine ils sont arrivés vivants d'un enfer dans lequel ils auraient dû cent fois disparaître.

J'ai pris à la bibliothèque le livre que Charles Nordhoff et James Norman Hall consacrent à cet épisode. "Dix-neuf hommes contre la mer" (l'Odyssée de la "Bounty") publié chez Phébus Libretto, une belle collection et un livre palpitant.

Ce qu'ils racontent est incroyable et pourtant, comme le précise la quatrième de couverture, les moindres détails racontés sont vrais. De quoi s'évader, loin, très loin des développements des grèves contre la réforme des retraites et des maux de dos de Patrick Balkany!

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages