Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 07:00

Le "Point" a donné la liste des 10 plus grands "bides" de l'année. A peu de choses près ce sont ces films dont la presse, la radio et surtout la télévision a le plus parlé tout au long de l'année. Peut-être faut-il y voir là une corrélation?

En tous cas la diarrhée médiatique autour du denier Bertrand Blier ne lui pas été profitable! pas plus que les tartines de rédactionnel sur la sortie de retraite de Jean-Louis Trintignant. Mes amis, quels flops! Il s'agit là des films nationaux.

Au cinéma un "bide" est un film qui fait moins d'entrées que ce que les producteurs avaient envisagé. C'est souvent un film sans aucune qualité cinématographique dont la réalisation fait appel à des recettes éprouvées. Un "bide" est très souvent une comédie dans l'air du temps confiée à une équipe de faiseurs sans scrupules.

Ca peut parfois -en France- être un film ambitieux qui ne trouve pas son public mais c'est rare: on a le plus souvent affaire à une comédie bâclée qui se contente de quelques idées disséminées sur 1H30, de quelques gags lourdingues le tout joué par des comédiens épuisés (Clavier, Baer, Kad Merad, Depardieu, Dubosc) incapables de se renouveler ou de nouveaux venus en provenance de la télévision, des comiques ou du stand-up. La passerelle entre la télévision et le cinéma est devenu un viaduc à 4 voies. Les diseuses de météo sont même devenues actrices..

Pour la mise en scène on ne demande pas au réalisateur d'avoir des connaissances: un Michael Youn ou, cette année, un Michel Denisot a fait l'affaire.
S'improvisant cinéaste, tenant un semblant de scénario, distribuant quelques têtes à claques se disant comédiens il a filmé "la" daube de la décennie. Évidemment Franck Dubosc, le pire de tous, en était la vedette. Denisot a fait fort: même l'affiche du film donnait envie de ne pas le voir!

Quelques habitués, dont l'inénarrable Claude Lelouch, sont des fidèles du flop. Sa bouse annuelle s'est ramassée plus bas encore cette année que les précédentes. On devrait créer puis lui décerner le César du plus grand nombre de navets réalisés en 50 ans!

Des petits malins, copiant rageusement ce qui se fait aux USA, sortent le 1, 2, 3, 4 etc. jusqu'à ce que le public craque ("la vérité si je mens"). A la fin les scénettes de M6 sur les couples sont moins consternantes.

Il y a, dans la liste du "Point" au moins 7 des dix plantages magistraux qui le méritaient.
De quoi réviser son jugement -mon jugement- sur le public.

PS: 202O promet. On n'est pas le 1er janvier que partout on voit des affiches hideuses pour un   (sans doute) navet avec Dany Boon et Philippe Katherine, deux imposteurs.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages