Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 07:00
cauchemar syndical

Pour une fois inspiré l'hebdomadaire "le Point" titre cette semaine: "comment la CGT ruine la France" et souligne ce titre provocateur par une photo accablante de Philippe Martinez pour le moins renfrogné.

L'homme n'est pas du genre qu'on tape sur l'épaule et la tronche qu'il tire est synchrone avec ses idées, ses buts politiques et syndicaux et son action.

Dans ce malheureux pays dont la mémoire est évanescente on a oublié que la CGT, "courroie de transmission du PCF" à l'époque ou ce parti communiste pesait un quart des électeurs Français défendaient déjà une ligne et des intérêts qui ne correspondaient pas à ceux de la France et des Français.

Les prédécesseurs de Martinez étaient tous des Staliniens convaincus et la défense des intérêts de l'URSS passait avant tout le reste. Le milliardaire rouge, Jean-Baptiste Doumeng ne s'y trompait pas qui avait répondu à une question sur la chute du vote communiste à une élection intermédiaire: "qu'est-il plus  important, tenir des mairies ou le pays via un syndicat puissant?"...

Grèves décidées au plus mauvais moment pour l'économie et l'industrie française, chantage, menaces, intimidations, "gros bras"... la CGT possède une expérience stupéfiante pour casser (cf les ferries vers la Corse, les chantiers navals...) et ruiner (SNCF) les entreprises qui ont le malheur de passer à sa portée ou qui peuvent nourrir sa stratégie.

Le communisme mondial à terre la CGT a continué, avec plus de succès que la maison-mère (le parti) une politique de la terre brûlée au profit de ses adhérents et permanents plus quelques branches industrielles à bout de souffle mais pourvoyeuses de votes CGT aux élections professionnelles.

Ce n'est pas ou plus un syndicat "représentatif" des salariés (c'est même le contraire) mais tout le monde (syndicats concurrents, Medef, politiques, ministres) fait comme si.

Avec la réforme des retraites la CGT vient une nouvelle fois de montrer son sens du "dialogue": "oubliez votre projet et discutons -avalisons- celui de la CGT ou on bloque les services publics qu'elle tient".

Drapeaux rouges en tête, service d'ordre à museau de boeuf.... il ne manquait ni les cornes de brume ni les slogans révolutionnaires. Ah! les belles "manifs" que les télés commentaient 24/24...

Le "Point" a raison. Ce syndicat et ses méthodes d'un autre temps vient de casser la dynamique -ô combien timide- qui animait l'économie. Sciemment il a jeté de l'huile sur le feu, menti, monté les uns contre les autres et saboté l'image convalescente du pays après les folies gilets jaunes.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

vsuper hr 06/02/2020 10:48

Hi,

Vsuperhr very grateful you did share your knowledge here. It is an exuberant post

Thank you so much for providing such useful content.

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages