Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 07:00

La société est dure. Elle l'est de plus en plus (quoi que la sauvagerie du XXème siècle est encore loin). Il ne fait pas bon commettre des erreurs aujourd'hui car elles risquent de ne pas être pardonnées mais même utilisées pour votre "exécution" souvent plus symbolique que virtuelle.

Le combat politique n'oppose souvent plus des adversaires mais de véritables ennemis et les armes utilisées pour le détruire sont impitoyables. Roger Salengro et d'autres, dans des temps tout aussi sauvages ne trouvaient le salut que dans le suicide.

Dans ces duels on ne s'arrêtait pas au "premier sang". Ce qui est assez désespérant avec des affaires comme celle qui vient de détruire Benjamin Griveaux est d'une part la démesure de l'arme utilisée et le but dérisoire censé être l'objectif: la renonciation d'un candidat promis à un score moyen à une élection sans enjeux majeurs.

On a sorti la carabine pour tuer un mulot. Et cela pour de vaseuses "raisons" morales.

Le pire étant les vautours qui ont fait suivre la vidéo et les raisons mesquines et antidémocratiques qu'ils évoquent pour justifier leur ignominie.

Ce qui est très inquiétant est que ces méthodes inqualifiables sont utilisées dans les lycées et collèges par des gamin(e)s d'une quinzaine d'années qui mettent en ligne des images dégradantes de leur ennemi(e) du moment. Humilier celui que l'on veut abattre. Refrain connu.

On n'en parle pas beaucoup mais je sais de source informée que ces affaires empoisonnent la vie des établissements secondaires et pousse dans la déprime voire au suicide celles et ceux qui ont le malheur d'être désigné-e-s à la vindicte de leurs camarades.

Ce qui m'affole et m'inquiète est que l'on discute doctement de "Droit" ou d' "atteinte à la vie privée" sans voir que ces mises au pilori sont des pousse-au-meurtre et au suicide. Rien de moins.

Ce n'est pas avec des rires niais ou, à tout le moins une complaisance distraite qu'on empêchera ces atteintes à la personne aussi ignobles que dangereuses.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires