Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 07:00

Je suis d'accord. Dans cette histoire d'épidémie le Président de la République et son gouvernement ont hésité, tergiversé et donné les signes d'une indécision incontestable.

Il semble aussi que les recommandations du "conseil de sécurité" mais aussi des médecins de terrain ont été suivies mais parfois, comme le confinement- avec un temps de retard.

Les divagations publiques du Président Américain Trump ou celles du Premier Ministre Britannique Boris Johnson montrent que ces hésitations ont été visibles ailleurs où, parfois, de véritables contre-vérités ont été proférées et des stratégies absurdes ont été suivies.

Il faut dire que, partout, la double et forte pression des médias et de l'opinion publique pousse à la faute des responsables fébriles. L'ex-ministre de la Santé, Agnès Buzyn, aura a s'expliquer sur ses confidences au "Monde", tout comme le Premier Ministre et le Gouvernement s'il s'avère qu'elle a dit vrai.
Quoi qu'il en soit c'est trop tôt et la polémique n'apporte que du stress supplémentaire.

C'est d'ailleurs un autre de nos travers nationaux: polémiquer à contre-temps sur des sujets aussi importants que délicats. Pourquoi le faire "à chaud", quitte à déchirer un peu plus encore le tissus national déjà mis à mal par nos profondes divisions?

J'ai été consterné -mais pas surpris- par la flambée d'intérêt pour une vague étude d'un médecin qui clame partout -et ses thuriféraires avec lui- avoir trouvé "la" solution. Immédiatement d'aussi incontestables cerveaux que Valérie Boyer ou Christian Estrosi ont fait savoir qu'ils se soignaient avec ce "médicament" au risque de donner de faux espoirs et de saborder les efforts fournis par la population.

... On ne s'est pas attardés sur l'information selon laquelle l'administration américaine a fait des propositions d'achat de l'usine Allemande fabriquant ces "médicaments miracles"... montrant que les USA se fichaient éperdument des  malades non américains.

Cette crise, chez nous, montre combien notre unité nationale reste fracturée, combien le combat politique a éloigné les Français les uns des autres et aussi jusqu'à quel point nous ajoutons foi (ou sommes prêts à le faire) à n'importe quelle baliverne du moment qu'elle nous rassure.

Depuis les gilets jaunes on s'aperçoit que des fausses informations, démontées gardent leur pouvoir de nuisance.

Dans le domaine de la santé c'est pourtant une question de vie ou de mort de suivre les "bons" conseils.

Partager cet article

Repost0

commentaires