Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 07:00

Je veux bien que, à peine froid, on ne jette pas une pelletée d'ordures sur le cercueil mais je n'accepte pas qu'un personnage public aussi néfaste soit noyé sous les effluves de parfum et encensé dès lors qu'il fut aux antipodes de ce qu'on est en droit d'attendre d'un homme de pouvoir, d'un homme de communication et d'images.
Je parle, avec les pincettes qui s'imposent, de l'arrogant, méprisant et funeste ancien dirigeant de TF1 privatisée (on ne dira jamais assez merci à François Léotard!), Patrick Le Lay.
Pour faire l'éloge funèbre de ce sinistre bonhomme France 5 avait été chercher le pot-de-pisse ultime, Michel Drucker, le Guy Lux II à qui l'on doit la plus importante entreprise de décérébration des 40 dernières années. Ce flatteur gluant était allé se cacher en province pour que le virus ne l'atteigne pas. Priver le pays de son auguste personne? vous n'y pensez pas!

Revenons au défunt. Cet homme plus barricadé qu'une cellule de haute sécurité de prison n'avait que 3 crédos: le béton (Bouygues), l'argent et le pouvoir. Avec les 3 il a fait de "sa" chaîne TF1 l'une des pire du monde.
Vulgaire, stupide, racoleuse, inféodée au pouvoir, inculte, présentée par des loufiats (Dechavanne, Sabatier, Collaro, Polac, Sébastien, Foucault et tant d'autres sans compter les femmes-potiches) n'ayant que le culte du gain et du rire gras TF1, qui partait déjà d'assez bas, n'a eu aucun mal  à atteindre le niveau du fossé où elle s'est complue jusqu'à aujourd'hui.

On se souvient de sa phrase sur le temps de cerveau que ses programmes préparaient pour la pub. Avec un cynisme accepté, je dirais même revendiqué, le dirigeant de la branche télévision du bétonneur Bouygues crachait le morceau.
Fi du "mieux-disant culturel", fi des "programmes de qualité"... un robinet à daubes pour crétins avachis.

La majorité politique d'alors avait vendu au privé une poule aux œufs d'or. Les acheteurs ont tabassé la poule jusqu'à ce qu'elle devienne une dinde et ponde des œufs carrés! Ils y sont admirablement parvenus (regardez la 5 minutes) et ont crée un modèle.

Tout ça, je m'en contrefous à condition que le déserteur Drucker ne vienne pas me dire d'admirer un sagouin estampillé. il y a des limites!
 

Partager cet article

Repost0

commentaires