Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 07:00

J'ai beau refuser de les entendre et plus encore de les "comprendre" je suis inquiet de ces comportements déviants que révèle chez nous cette crise -il est vrai assez déroutante- du Coronavirus.

Je pense à cette façon quasi-compulsive qu'ont eue certains de stocker des produits dont tout le monde disait pourtant qu'ils ne manqueraient pas. Je pense aussi, évidemment, à ceux qui sont partis se confiner dans leurs maison de campagne, de montagne ou de mer et, parmi eux, à ces petites "vedettes" de télévision qui, toute honte bue, ont enregistré des heures d'émissions avant d'aller se planquer dans leurs gentilhommières luxueuses. Subitement ils n’arboraient plus le badge du Téléthon ou le ruban du Sidaction mais la frousse du planqué qui se croit d'essence supérieure. 

Drucker, Sophie Davant et quelques "pointures" de ce tonneau n'ont pas attendu le signal du confinement pour disparaître en lieu sûr.

Je pense à celles et ceux qui, à longueur de "Facebook" ont continué à surenchérir dans la division et la haine, poursuivant le gouvernement et le chef de L’État d'une hargne qui ne connaît pas de pause.

Je pense à ceux qui se sont subitement réveillés joggers et se sont mis à courir comme s'ils préparaient les Jeux Olympiques. Je pense aussi à ceux qui se sont émus de les voir courir ainsi et les auraient volontiers privés d'entraînement.

Je pense à ces "braves" voisins qui ont laissé des mots enjoignant soignants, infirmières et médecins à aller dormir loin d'eux. Leur slogan: soignez-nous mais soignez-vous ailleurs.

Je pense à ces spécialistes autoproclamés qui sont devenus adeptes de la méthode du professeur Didier Raoult et "sa" Chloroquine le génie et son médicament miracle qu'ils défendent avec des arguments de bric et de broc et des menaces.

A propos de menaces la théorie du complot a été mise à contribution et on entend et lit  des choses stupéfiantes sur le virus et l'épidémie. La plus grotesque étant que "les Chinois mangent n'importe quoi".

Enfin je pense à ce défilé de spécialistes qui finissent par dire tout et son contraire, qui changent d'opinion d'une chaîne à l'autre et qui, faute de tenir un discours cohérent, jettent le trouble dans les esprits.

Enfin je pense aux pantins politiques qui  espèrent que la pandémie et les craintes qu'elles suscitent redonneront un peu de tonus à leurs carrières encalminées.

Liste incomplète!

Partager cet article

Repost0

commentaires