Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 07:00

Dans le monde bourgeois et artificiel de la "culture" de l'ex-présentatrice du journal télévisé Claire Chazal on s'esbaudit sur des valeurs reconnues en n'oubliant pas quelques rebelles présentables censés montrer l'ouverture d'esprit de la dame qui croit que la haute-couture est un art et Soulages un architecte d'intérieur....

On est en plein dans la culture brillamment raillée par Jean-Michel Ribes dans "Musée haut, musée bas" ou par les personnages interprétés par Marthe Keller et Claude Rich dans "le derrière" (et par ces exemples on voit où se situe la mienne de culture!).

Sur France 5 elle a fait ripoliner son 1/4 d'heure de badinage mondain. Seul le générique échappe à la critique. Les "invités" défilent qui viennent de plateaux d'autres chaînes pour parler du même livre, disque, spectacle. Ils utilisent les mêmes termes et formules et sont caressés dans le sens du poil par une Chazal dont les audaces se limitent à la hauteur de ses talons-aiguilles, c'est à dire à rien.

Recevoir Jean-Marie Périer venu vendre sont trente troisième bouquin de photos des "copains" et égréner ses souvenirs sur son embauche par Daniel Filipacchi ou sa rencontre avec son "vrai" père est à la portée de n'importe qui. Dame Claire secoue sa crinière bonde laquée et s'esbaudit d'une anecdote sur Clo-clo ou sur Vartan...La culture vous-dis-je!

Ce sujet semble difficile puisque François Busnel a réinventé "Apostrophes", tics inclus. Parler pour trembler d'admiration de James Ellroy, mes amis quelle audace!

J'arrête là car le confinement me rend amer.

Et injuste?

Et injuste.

Partager cet article

Repost0

commentaires