Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 07:00

Nous sommes stressés par l'afflux de nouvelles contradictoires. Toutes sont inquiétantes et témoignent de l'avancée du péril infectieux.

Même si l'on est serein et qu'on ne s'inquiète pas facilement il y a de quoi être passablement perturbé par ce défilé, à la radio, à la télévision et dans les journaux de sommités médicales qui semblent effarées par notre incapacité à saisir l'urgence et le danger.

Doté du don d'ubiquité le récent ministre de la santé rassure et inquiète en même temps.

Là-dessus nos traits de caractère nationaux viennent compliquer la donne: quelques reliquats teigneux de gilets jaunes jouent d'absurdes prolongations. Des fortes têtes décident d'elles-mêmes de la pertinence des consignes médicales et vont faire leur marché "bo-bio" et balader leurs enfants dans les jardins publics. D'autres remplissent leur cuisine Schmidt de spaghetti et de riz tandis que certains, dimanche soir, faisaient la queue sur le pont de Strasbourg pour faire le plein d'essence et de cigarettes en Allemagne.

Nous sommes un peuple attachant mais insupportable. Nous sommes ingouvernables et puérils. Pas étonnant que notre Histoire soit une longue  suite de succès et de fiascos.

Le pire est constitué, me semble t'il, par nos politiques. Des gens pénétrés de leur importance et qui ne détellent jamais (de leur plein gré):  Mme Aubry, à Lille ne se pose pas de questions en se présentant encore et encore. M Gaudin, à Marseille, a dû se retirer devant le drame (7 morts) qu'a causé son incurie clientéliste. La fille Le Pen répète depuis 15 ans, comme un jouet enrayé: "trop d'immigrés, alerte à l'Islam, fermons les frontières, la France aux natifs" d'élection en élection elle gagne du terrain avec ces slogans simplistes et nauséeux. Et il en va ainsi de (presque) tous dans une classe politique incapable de se renouveler (Copé, Woerth, Bayrou) et de s'adapter à une population plus jeune.

Le pire est arrivé ce dimanche 15 mars 2020. Des fossiles trotskistes comme Cambadélis et des extrémistes de droite ripolinés (Guillaume Peltier) ont fait de cette soirée électorale un rebut glaçant. On aurait dit des chacals se disputant une charogne sur un tas d'ordures.

La France était toute entière dans ces médecins fiévreux hurlant dans le vide et ces politicards imbéciles disputant leur bout de gras.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires