Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 07:00

Cette douloureuse et inquiétante épidémie révèle certains côtés obscurs de notre psyché nationale que je croyais définitivement anéantis.

Hélas nos gènes hexagonaux nous font faire et refaire les mêmes erreurs et nous replongeons avec la même vigueur, j'allais écrire avec le même enthousiasme, dans les erreurs qui nous ont pourtant fait tant de mal. Nous sommes et serons "toujours en retard d'une guerre". Il ne nous "manquera aucun bouton de guêtre" et nous finirons dans le fossé en vitupérant les "traîtres" alors que nous sommes collectivement et individuellement responsables de nos manques, de nos faiblesses et de nos mauvais choix.

En ricanant de Trump, de Bolsonaro ou d'autres nous pensons que des Ciotti, des Le Pen, des Marisol Touraine ou des Ségolène Royal valent mieux. La politicaillerie à la française nous amène régulièrement au gouffre et nous flirtons avec le n'importe quoi en espérant qu'un miracle nous épargnera le feu. En l'occurrence le champ de bataille économique.

Mais l'Histoire est tragique et la paix miraculeuse que nous connaissons en Europe depuis le suicide collectif de 39-45 pourrait n'avoir été qu'une parenthèse.

Recommençons donc à jalouser le voisin, à faire de la délation notre sport du confinement, à encourager les totalitaires qui sommeillent dans notre peuple qui n'a jamais été doué pour la démocratie. Rêvons du "grand soir", badigeonnons les théories liberticides de peinture fraîche et encourageons tout ce qui nous divise...

Il y a tant de vieilles ganaches à plumet prêtes à "offrir leur personne à la France" que nous aurons l'embarras du choix si, par notre indiscipline, notre besoin de discuter de tout et notre folle propension à voir la "dictature" partout sauf où elle se présente on lui offre le pouvoir sur un plateau.

Les médias dans leur immense majorité sont prêts pour, dans un premier temps, servir la soupe. Alors allons y, donnons du corps aux théories du complot les plus stupides, offrons la parole aux démagogues les plus cyniques. Préparons l'avènement de ceux qui ne feront même pas semblant de respecter l'opinion.

Un virus et nos défauts les plus criants sont réanimés. Idolâtrons un professeur marseillais qui dit n'importe quoi, tendons nos micros aux démagos les plus ringards...

Et que la discorde, les vieilles haines rances, les jalousies, les mesquineries et l'auto-dénigrement donnent leur pleine mesure!

 

Partager cet article

Repost0

commentaires