Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 07:00

Vendredi soir, pour échapper à la litanie de chiffres anxiogènes sur les méfaits conjugués du Coronavirus et du Ministre de l’Éducation Nationale (avec l'Intérieur, le ministère le plus haï de tous) et me "distraire" j'ai regardé la télévision, chaîne "Histoire" qui diffusait un magnifique portrait de l'écrivain Colette.
Intitulé "Colette l'insoumise" le documentaire faisait la part belle sur l'incroyable personnalité de femme singulière et libérée, bien avant que l'idée ne viennent à ses suivantes.

Avec des films d'époque, des documents photographiques, des montages amusants et des dessins faits en temps réel une illustration spontanée et pleine d'imagination donnait à voir l'incroyable et "scandaleuse" vie de celle qui finirait, malgré tout, par avoir des funérailles nationales.

De la faillite familiale Colette tira la leçon jamais oubliée qu'elle ne devait dépendre (financièrement) de personne et s'y tint toute sa vie. Du plaisir qu'elle connut avec Willy elle décida que le plaisir de la chair était sacré et elle le chercha et y sacrifia beaucoup tout au long de son existence. Les méthodes grossièrement commerciales pour faire parler de lui, de ses livres et des livres de sa femme qui furent celles de son premier mari l'inspirèrent jusqu'au bout pour vendre ceux qu'elles signeraient bientôt de son seul prénom. Et ainsi de suite. N'ayant pas peur du scandale elle vécut au grand jour des amours "scandaleuses" qui choquèrent la morale pourtant élastique de "la Belle époque". Hommes, jeunes hommes, hommes mariés, femmes, demi-mondaines (la belle Otéro) et même espionne-danseuse (Mata-Hari) son lit fut des plus accueillants.

Elle eut même une aventure de 6 ans avec le fils adolescent de son mari Henri de Jouvenel, vivant sans se cacher ces amours scélérates et en en faisant la matière d'un livre à scandale "le blé en herbe".

Colette n'est plus lue de nos jours et sa littérature est sans doute dépassée. Elle fut cependant un écrivain fêté, reconnu et... vendu.

Un personnage séduisant et original qui a rempli le contrat: pendant qu'on parlait de Colette on ne parlait ppas du covid-19!
 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires