Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 07:00

Depuis le début de la pandémie en France (février 2020) nous sommes quotidiennement écrasés sous les informations, les démentis, les études, les contradictions, les mensonges, les débats, les avis, les commentaires et les points de vue avec, on est dans ce moment, le risque de ne plus croire ni vouloir écouter personne.
La vérité d'hier est remise en question aujourd'hui et sera une "fake new" demain.

Les sommités médicales s'affrontent et se contredisent au point qu'on ne sait plus à quel saint se vouer. On s'aperçoit que des grands pontes de la médecine donnent dans la théorie du complot (Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine) tandis que d'autres jouent personnel et font s'affronter leurs homologues à un moment de péril où il faudrait au contraire de la concorde et aucune polémique.

Nous qui n'avons pas de connaissances médicales sommes priés de prendre parti, d'avaliser des théories, d'envisager des possibilités alors que nous n'avons pas les éléments pour comprendre le problème dans tous ses aspects.

C'est que le virus et son expansion ne touche pas (ce serait trop simple!) que le domaine médical. Il a aussi affaire à l'économie, à la sociologie ("quand est-on vieux?"), à la politique (on a vu que la démagogie et l'irresponsabilité ne sont pas confinées) et peut-être même possède des aspects sociétaux et religieux (les tenants du catholicisme le plus obtus (qui voient en le COVID-19 une punition divine).

Cette période déjà très difficile en elle-même est aggravée par notre "infantilisation" et notre privation de liberté. Nous sommes bloqués chez nous, soumis à des contrôles tatillons, pris en otage par des politiciens peu-regardants dans leurs méthodes, inquiets de ne pas voir nos vieux parents et, pire, de ne pas pouvoir leur organiser des obsèques.

On aimerait, j'aimerais bien qu'on retrouve de la mesure et que cette période soit plus propice à la réflexion.

"You may say I'm a dreamer/but I'm not the only one...."

 

Partager cet article

Repost0

commentaires