Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 07:00

Après nous avoir soulé de papiers peu inspirés et rarement justes les médias, le déconfinement sur les rails malgré leurs pronostics désastreux, s'entichent soudain, sur la foi de sondages imbéciles de l'ébouriffante popularité soudaine du premier ministre.

Les mêmes qui avaient théorisé la disparition des pouvoirs effectifs du premier ministre depuis l'instauration du quinquennat tournent casaque et, parce "que le titulaire actuel du poste prend 14 points en un mois", ils réinventent une crise entre le Président et lui et la possible marginalisation du premier.

Les cuistres! les cons!!.

Dans la V éme le premier ministre n'est pas grand chose et depuis le quinquennat il n'est presque rien. Un "collaborateur" avait dit cruellement Sarkozy. "Je décide, il exécute" avait dit Chirac de son ministre de l'intérieur; la formule est valable pour le tandem exécutif.

Alors les pisse-copies et les valets sondagiers se jettent sur l'embellie de popularité de Philippe et glosent à clavier rabattu sur les chances à la présidentielle de 2022 du barbu de Matignon.

Du calme Mesdames et Messieurs, Vous qui étiez déjà là quand Jacques Chaban-Delmas s'est pris les pieds dans le tapis à la présidentielle de 1974... prenez du repos, lisez, observez. Et n'analysez pas une situation que vous êtes les derniers à comprendre!

Il faut en effet beaucoup d'imagination pour imaginer le Jean-Marc Eyraud du Havre déboulant à l'Elysée.

Par contre tartiner des articles sur la remontée dans les sondages du même est à la portée de n'importe quel Serge Raffy.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires