Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 07:00

Le 25 juin 1978 le "F.L.B" ou "Front de Libération de la Bretagne" faisait sauter une partie de l'aile gauche du Château de Versailles.

Cet acte absurde, révoltant et indigne fut revendiqué et ses auteurs, du moins deux d'entre eux, arrêtés, jugés et condamnés. Ils firent 3 ans de prison (sur 15) avant d'être graciés par un François Mitterrand fraîchement élu Président de la République.

Ainsi ce que ni la Révolution, ni les révoltes, ni  les guerres ni le temps ni les problèmes financiers récurrents du pays ni même la longue occupation de 39 à 45 n'avaient réussi à faire, des dingos aux motivations fumeuses l'avaient fait. l'intégrité de ce joyau de la France avait été (en partie et en petite partie mais cela n'enlevait rien à l'indignité du plasticage) entamée.

Je me souviens avoir été -comme pour Notre-Dame l'année dernière et pour les mêmes raisons- atteint au moral par cet acte si obscène par sa brutalité et son inculture. Aucune cause ne méritait de tel acte que je trouvais sacrilège comme le fût le dynamitage des Bouddhas de Bamiyan en Afghanistan par des ignares talibans en mars 2001.

Il en va là de symbole, d'Histoire, de respect et, en fin de compte, d'intelligence.

La "Révolution culturelle" chinoise a montré jusqu'où cette soif de destruction de tout ce qui concerne le passé peut aller.

En 1978, au moment de l'attentat contre Versailles un collègue d'origine Polonaise, plus communiste que les staliniens qui asservissaient son pays au même moment m'avait dit à la suite de l'attentat contre Versailles:  "on devrait tout raser et construire des HLM".

Je n'ai pas oublié cette imbécillité à front de taureau que je vois à l’œuvre chez certains en ce moment, partisans fanatisés de Didier Raout ou de Donald Trump, opposants frénétiques à Macron ou partisans d'un Brexit sauvage par exemple.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires