Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2020 1 05 /10 /octobre /2020 07:00

Avant tout je remercie ceux qui m'ont fait remarquer qu'il fallait passer par "archives" pour avoir accès  aux posts quotidiens. A ceux-là je dis qu'il faut se connecter via:

http://bertrandp.over-blog.com

pour les trouver comme avant.

 

...Trump et sa femme sont donc positifs au COVID. Ce type-là est tellement too much que personne ne croit cette nouvelle péripétie de son invraisemblable campagne pour sa réélection.

Le débat à peine achevé (et quel débat! à faire passer ici la fille Le Pen pour quelqu'un de modéré maîtrisant ses nerfs et... ses dossiers!) Trump a trouvé de quoi tirer encore plus vers le bas des élections pourtant tragiquement caricaturales. Il insulte son adversaire politique, caricature grotesquement son programme, raconte n'importe quoi, ment effrontément, insulte les uns, déforme les propos des autres, soutient des positions intenables (les suprématistes blancs, les anti-avortement, les lobbys pro-armes...) il va jusqu'à mettre le signe égal entre des racistes et des américains choqués que les noirs soient des cibles policières).

Comme le faisait dire Audiard à l'un de ses interprètes: "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît".
Les péripéties fiscales, l'eau de javel qui guérit, le COVID qui n'empêchera pas les fêtes de Pâques... ce président-là est une contre-publicité pour la démocratie en général et celle des États Unis en particulier. Ils paieront longtemps le fait d'avoir porté 4 ou 8 ans à la tête du pays un personnage au "moi" cabossé, à l'intelligence dévoyée et adepte du principe "la fin justifie (tous) les moyens".

Au bout de 4 ans il est comme le petit garçon de l'histoire qu'on nous racontait lorsque nous étions enfants. Celui-ci criait "au loup" sans raison et souvent. Les villageois rappliquaient et constataient qu'ils s'étaient dérangés pour rien. Le jour où le loup était effectivement là et s'en prenait aux brebis personne ne venait lorsque l'enfant criait "au loup". Trump raconte tellement de cracks que plus personne n'y apporte le moindre crédit.

...à part les 45% de soutiens inconditionnels qui le suivent contre vents et marées...

Partager cet article

Repost0

commentaires