Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2020 5 09 /10 /octobre /2020 07:00

Ce matin (mercredi 7 octobre) Léa Salamé m'est apparue sympathique. Et Charline Vanhonacker également. Pourtant, d'ordinaire, je ne les aime guère l'une et l'autre. La première pour son journalisme agressif et convenu la seconde pour ses rires de pintade.

Il faut dire que l'ineffable sénateur ("le mieux réélu de France") était une fois encore l'invité de France Inter et que cet homme qui ne doute de rien (et donc pas de lui-même) possède une langue de bois dorée sur tranches. C'est un discours qui ramène au temps de Georges Marchais, de Jean Lecanuet et du prince Poniatowski: une sorte de vision du monde prise dans le permafrost préhistorique.
Il enfile les lieux communs (et les approximations, les contre-vérités et les idées toutes faites) comme d'autres les perles. Avec lui l'immigration est "incontrôlée" ou "envahissante", ce que fait le gouvernement est lamentable et ses propositions (du sarkozysme de base) les seules aptes à "redresser le pays". Redresser est bien un verbe qui lui convient. Il sent sa sacristie.

Cet homme au physique de prêtre paroissial est, à l'écouter, "ami" avec la terre entière, arrêterait les massacres au Haut Karabagh, soignerait le Covid.19, redonnerait vie à l'Europe et j'en oublie. Rappelons, sans éclater de rire, que ce Monsieur est... sénateur de Vendée. Sénateur et Vendée donnent une inextinguible envie d'éclater de rire.

Et si l'on se souvient du soutien inconditionnel, total et définitif que Mgr Retailleau a apporté à François Fillon après les révélations de la presse sur ses rapports à l'argent public on a de quoi s'inquiéter qu'il puisse seulement s'imaginer président un jour!

Mais c'est ainsi, aujourd'hui un Retailleau pourrait devenir Président de la République et personne ne rit lorsqu'il l'envisage à voix haute. Ses nombreux amis de "Sens Commun" devraient l'y aider...

Personne? si et c'est tant mieux. Léa Salamé semblait avoir du mal à imaginer ce sénateur lugubre et rétrograde à l’Élysée tandis que Charline Vanhonacker se contenait encore plus difficilement devant cette idée. L'homme n'a aucun humour et encore moins le sens de l'auto-dérision. C'était rafraîchissant de l'entendre se vautrer.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires