Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 07:00

Dans "l'Express" de ce moment à cheval sur Noël et le Jour de l'An il y a, comme disent les vieux "à boire et à manger": et d'abord une interview étonnante du Président de la République actuel.

Je profite de ce que je me suis donné la parole pour constater que cet "Express" est intéressant, généreux, didactique et s'intéresse à beaucoup de sujets dans une présentation aérée et intelligente... Fait rare pour être souligné.

Et j'en arrive au sujet de ce post. Une page fielleuse signée Pierre Assouline, "écrivain et journaliste, membre de l'Académie Goncourt" comme il est spécfié à la fin de sa chronique au vitriol sur Nick Rodwell.

Avant de décortiquer les raisons de cet agression (car c'en est une) il faut rappeler que Pierre Assouline a commis une biographie d'Hergé (1996) dans laquelle il maltraitait le dessinateur de "Tintin" en compilant toutes les calomnies et idées toutes faites ordinairement colportées par les jaloux et les aigris qui voient en Hergé non l'homme bon et le créateur de génie mais un collabo et un colonialiste (on connaît le refrain).

Dans sa vilaine page Assouline oublie la phrase enfantine qui s'applique à lui lorsqu'il donne le titre "d'ayatollah" à Rodwell: "c'est celui qui le dit qui y est"; question tolérance Assouline est mal placé!

Qui est Nick Rodwell? le second mari de Fanny Rodwell, veuve d'Hergé. Ce que lui reproche Assouline? d'avoir empêché -jusqu'ici- que cette œuvre, (et c'étaient les directives de son créateur) soit livrée aux gougnafiers mercantiles.  Que Tintin n'ait pas de téléphone portable, qu'il ne soit pas modernisé (qu'il ait une copine ou un mari etc. etc.). Notre époque "créative" adore s'emparer des personnages de littérature, de cinéma ou de bande dessinée et leur créer des avatars discutables. Le Petit Spirou, les Lucky luke politiques, les interminables aventures de Blake et Mortimer, les "Star Wars" donnent au contraire raison à Rodwell. Une œuvre finie et intouchable vaut mieux que les outrages qu'Assouline lui assènerait. 

Enfin, M Assouline, tout à ses vieilles obsessions soupçonne la rigueur de Rodwell de conduire Hergé et son œuvre vers "Bernard "LVMH" Arnault et François Pinault" (sic).

Avoir écrit une biographie biaisée ne fait de vous ni un spécialiste ni une référence!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires