Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2021 2 16 /02 /février /2021 07:00
Un film étonnant (à voir)

le "Canard enchaîné" était presque dithyrambique dans sa critique du film "Malcolm et Marie" dans son édition du 3 février 2021. Presque? non, complètement.

C'est un film diffusé sur la plateforme Netflix et il correspond à un cinéma jeune et ouvert, différent de ce que je suis habitué à voir. On me dit que le metteur en scène, un certain Sam Levinson a écrit le scénario en 6 jours et bouclé le tournage en 3 semaines.
Comme il s'agit d'un huis-clos fortement (ô combien!) dialogué cela ne se voit pas et le film, en noir et blanc (absolument magnifique) tient bien la route.

Un couple metteur-en-scène et son interprète féminine avec qui il partage aussi sa vie, rentre d'une soirée à Hollywood qui a vu son triomphe à lui. Il est heureux, chante et danse (et boit) tandis qu'elle semble sinon renfrognée du moins sur la réserve.

Nous comprenons rapidement que la demoiselle (Zendaya) a sur l'estomac le fait qu'il ne l'ait ni citée ni remerciée sur scène. Dans un crescendo magnifique ces deux là vont s'affronter, se déchirer, se dire des vérités, se dire des horreurs et mettre à nu les non-dits qui rendent leur histoire impossible malgré l'amour qui les lie encore.
Lui (John David Washington) est d'abord conciliant puis sa fureur le met littéralement hors de lui. Fatalement il dit ce qu'il ne devrait pas dire (scène du bain, hyperréaliste et étonnante) et provoque sa compagne qui ne veut pas être en reste. Elle est magnifique, tour à tour fragile ou brutale, émouvante ou détestable. Quelle comédienne! quelle tragédienne! 

L'excellente idée de ce film est le choix d'un acteur noir et d'une comédienne métisse. On se passionne pour eux parce qu'ils nous semblent être et penser différemment. Evidemment il n'en est rien et les passions humaines se jouent des couleurs de peau. 

La gloire, le succès, le mal-être, la jalousie, la possession sont les mêmes partout et le couple de comédiens renouvelle le genre parce qu'ils sont jeunes, beaux, directs et "cash". 

Partager cet article
Repost0

commentaires