Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 07:00

Comme, dans l'avion qui m'emmenait à Paris pour une journée de réunion de travail je parcourais le "Lonely Planet" consacré au Cambodge", mon voisin de siège m'aborda et me demanda si "j'y allais ou en revenais". A ma réponse il me demanda si c'était la première fois que je m'y rendais et si j'avais un programme de visites en tête.

J'étais heureux de me rendre dans ce pays qui s'ouvrait enfin après un long et douloureux martyr. Je m'étais intéressé à ses déboires "en temps réel" et brûlais d'envie d'aller voir comment il pansait ses plaies et, naturellement, découvrir sa beauté et son histoire plus ancienne. Je la retrouvais à Phnom-Penh, étape dans le tour du Monde que faisait alors Françoise et que nous avions choisie pour nous retrouver une semaine durant. 

Mon programme touristique était flou et je comptais sur l'inspiration, une fois sur place. Mon interlocuteur me dit alors qu'il travaillait avec la faculté de Pharmacie de la capitale Cambodgienne et qu'il pouvait me donner les coordonnées d'un de ses contacts sur place qui se ferait un plaisir de me guider et de m'indiquer quoi faire et quoi éviter.

Ainsi fut fait et, le jour dit, une fois à Phnom-Penh en compagnie de Françoise j'ai téléphoné à cet homme qui nous a reçu dans son bureau Boulevard Monivong. 

Compte-tenu du temps dont nous disposions (une semaine) nous avons dû nous limiter et moi renoncer à beaucoup de sites et à être frustré par une découverte du pays a minima. Nous n'avons eu qu'à nous féliciter de cette excellente rencontre. Tout ce qu'il nous avait conseillé était à la fois passionnant, magnifique et relativement peu encombré de touristes. Nous avons ainsi passé des journées exquises à Battambang, à Siem Reap, nous avons passé une trop courte journée au temple principal d'Angkor et au Bayon, avons fait l'étape obligée au "Musée du Génocide de Tuol Sleng" et, caprice touristique, utilisé le "Bamboo-train" sur une voie-ferrée qui rappelait "Tintin au Congo".

Bien qu'ouvert récemment aux touristes en cette année 2009 le Cambodge offrait un accueil de haut niveau et ce partout.  Des hôtels accueillants, propres et dans lesquels il y avait toujours une personne parlant sinon Français du moins Anglais. 
Les toilettes, absolument sans exception, auraient, par leur propreté et leur nombre, fait rougir notre pays qui ignore parfois son indignité en ce domaine.

Restauration, couchage, transports, contacts humains tout, cette semaine là, concourrait à l'excellence du voyage et à l'atténuation du sentiment du malheur passé encore proche.

Destination encore confidentielle en 2009 le Cambodge semblait tourner le dos au tourisme de masse façon Thaïlande et à plusieurs reprises on nous mit en garde contre tout "tourisme sexuel", plaie des pays de l'Asie du Sud-Ouest.

J'ai eu la chance d'être "briefé" par une personne qui vivait sur place et ai donc évité les "pièges à touristes" trop voyants et découvert certaines coulisses intéressantes.

Je garde d'excellents souvenirs de cette courte semaine très bien remplie et en particulier la haute silhouette en habit local bleu de Françoise qui faisait une tête de plus que les autres personnes nous attendant à la descente d'avion. 

La rencontre avec un bonze en ultra-canicule dans un temple envahi par des singes fait aussi partie de ceux-là. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages