Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2021 3 07 /07 /juillet /2021 07:00

Il y a, ma bonne dame, quelque chose de pourri dans les interactions quotidiennes des Français.

Enfin "interactions"... dans le parking de l'immeuble nous avons fait disposer, par nécessité légale, certes mais aussi et surtout pour des raisons de sécurité des extincteurs, des seaux et des réserves de sable.

Ce matériel conçu pour lutter contre le feu dans un bâtiment en sous-sol est indispensable et...onéreux. Outre le prix d'achat il y a les révisions régulières des produits de lutte contre l'incendie qui sont facturées à la copropriété.

Vous l'aviez compris dès la première ligne: la plupart des extincteurs a disparu, soit qu'ils aient servi de jeu à des amateurs soit qu'ils aient été "empruntés" pour des raisons d'économies. Les seaux et bacs à sable servent de corbeille aux habitants de l'immeuble qui terminent leur café du petit déjeuner au sous-sol et y jettent leurs gobelets. Et voilà comment, avec les tags, le vandalisme (verres de fenêtres ou de portes cassés, ampoules dérobées (mais pourquoi?) et local à vélos régulièrement "visité") les charges de copropriété font la culbute et notre environnement s'abîme sans que nous puissions y remédier.

Récemment un dégénéré anonyme a donné un coup de poing dans la paroi boisée de la cabine d'ascenseur, le rendant dangereux. Il a fallu remanier la cabine à fond et nous avons dû, au prorata, payer ce mouvement d'humeur? ce jeu? ce tag d'un genre inédit? au prix fort. Merci encore. Notez qu'il "n'y a pas mort d'homme", juste un monumental je m'en foutisme qui a des répercussions économiques, sur notre sécurité et sur notre bien-être.  Rien à voir avec la plaie qu'est le vol de métaux, dont on parle peu et qui, paraît-il est un véritable fléau. Des groupes organisés volent, pour les revendre, les métaux que les besoins économiques mondiaux rendent chers et rares. Ils ne sont pas regardants sur les lieux où ils les récupèrent et la SNCF, par exemple, est quotidiennement l'objet de ces vols qui paralysent le trafic et coûtent cher.

Je n'ai, je le crains, pas de solution à proposer et sais remettre à leur juste place ces "incivilités" (Grrrrrrrrrrr!) que nous subissons quotidiennement et qui, je me répète, finissent, cumulées, par coûter cher à chacun. Je ne crois pas à ces caméras disposées partout ni à une riposte coercitive. Je crois que c'est en amont, avant qu'elles ne soient perpétrées, qu'il faut parler de ces exactions et de la gêne qu'elle occasionnent. Oui, à l'école. dès la maternelle; rappeler que "ce qui est à moi n'est pas à toi", que "qui casse paie" et autres niaiseries datant de la IIIème République. Instruction civique ça s'appelait.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires